Clinique Rhéna à STRASBOURG | Bas-Rhin

coordonnees

Clinique Rhéna à STRASBOURG | Bas-Rhin
10 rue François Epailly
67000 STRASBOURG
France
Voir le numéro
03 90 67 43 62

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but non lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
60
Lits hopital jour SSR : 
0

De 800 000 personnes âgées dépendantes aujourd’hui à 1 200 000 en 2040. Il s’agit, selon les études de l’INSEE, de la croissance que pourrait bien connaître la France pendant les deux prochaines décennies, si toutefois l'espérance de vie moyenne en état de dépendance reste stable. Une accélération remarquable du nombre de personnes dépendantes à laquelle peut associer le vieillissement de la population.
Actuellement, les seniors en situation de dépendance peuvent avoir confiance en l’association de deux dynamiques afin d'assurer leur prise en charge. D’un côté, la solidarité familiale, et la présence des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par plusieurs pensions d'aide, comme l’allocation personnalisée d’autonomie.

La mutualisation de ces deux moyens d'assistance, s’apprête à connaître une mutation importante dans les prochaines années. Côté famille, le nombre d’aidants par personne en situation de dépendance est voué à sérieusement baisser, allégeant par conséquent le poids de la solidarité familiale. Côté aides, les dépenses liées à l'APA seront, elles aussi, amenées à évoluer, et dépendront particulièrement de ses modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante aide départementale attribuée aux personnes sexagénaires et plus en état de perte d’autonomie et dont le statut requiert une assistance pour effectuer les actes essentiels de manière quotidienne. Cette aide financière n’est pas soumise à conditions de ressources. Toujours est-il, la partie restant à la charge du bénéficiaire est fortement répercuté par les entrées financières de son foyer.

Les personnes âgées en situation de dépendance et leurs proches peuvent également bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont trop limitées. Cette aide permet à la personne concernée d'entrer dans une structure spécialisée pour personnes âgées. Néanmoins, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est assujettie à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants alloués à une personne décédée).
Parmi les aides ménagères reversées par le Conseil départemental, le nombre de personnes en situation de dépendance allocataires n’est cependant pas identique au nombre de prestations attribuées. Par exemple, 80 % des personnes percevant l’ASH ont accès à l’APA, de même.

Dans l'optique de bien garantir l'intégration de l’un de vos proches dans une structure spécialisée, nous vous proposons, sur cette fiche établissement, l'ensemble des informations essentielles, si disponibles.
Voici donc les informations pratiques relatives aux caractéristiques de l’établissement. Sont également proposées les conditions relatives à l'hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, taille des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées, etc. Obtenez aussi des informations à propos des praticiens en place, selon les soins dispensés : psychologue, médecins, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque structure spécialisée propose plusieurs services et activités aux locataires. Restauration, animations, activités et loisirs destinés à maintenir la vie sociale, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie apporte les réponses à vos interrogations.