Clinique du Ried à SCHILTIGHEIM | Bas-Rhin

coordonnees

Clinique du Ried à SCHILTIGHEIM | Bas-Rhin
1 rue du Château d'Angleterre
67447 SCHILTIGHEIM
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
89
Lits hopital jour SSR

Découvrez également

Découvrez également

De 800 000 personnes âgées en perte d'autonomie aujourd’hui à 1 200 000 en 2040. Il est question, d'après au rapport de l’INSEE, de l'augmentation que devrait connaître la population française lors des deux prochaines décennies, si toutefois l'espérance de vie moyenne en situation de dépendance reste stable. Une accélération remarquable du nombre de personnes dépendantes liée au vieillissement de la population.
Actuellement, les personnes en situation de dépendance peuvent avoir confiance en la mutualisation de deux dynamiques afin de permettre leur prise en charge. D’un côté, la solidarité de la famille, et l’aide des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, représentée par différentes pensions de soutien, comme l’allocation personnalisée d’autonomie.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. Assurément, l’aide provenant de l’entourage familial pourrait diminuer en raison du nombre trop faible de personnel aidant par rapport au nombre grandissant de seniors dépendants. Par ailleurs, les frais incombant à l'APA devraient sérieusement croître, en proportion des modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première prestation départementale attribuée aux personnes âgées de soixante ans et plus en état de perte d’autonomie et dont le statut implique une assistance pour réaliser les actes essentiels de manière quotidienne. Cette aide n’est pas assujettie à conditions de ressources. Toutefois, la partie restant à la charge du bénéficiaire est directement influencée par les ressources de son foyer.

Les personnes âgées en perte d’autonomie et leur famille proche peuvent également bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources ne sont pas suffisantes. Cette aide donne la possibilité au bénéficiaire d'entrer dans un établissement pour personnes âgées. Néanmoins, l’ASH est soumise à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants alloués à une personne après son décès).
Concernant les aides ménagères débloquées par le Conseil départemental, le nombre de prestations allouées n'est pas le même que le nombre d'allocataires : en France, environ 80 % des personnes percevant l'Aide sociale à l’hébergement touchent aussi l’APA.

Afin de mieux préparer et anticiper l'intégration de l’un de vos proches dans un établissement spécialisé, voici, sur cette fiche établissement, toutes les informations importantes, si disponibles.
Chaque établissement dispose de caractéristique précises. Découvrez premièrement des renseignements utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits disponibles, surface de l’espace nuit, ainsi que le type de soin spécialisé pratiqué. Prenez aussi connaissance du personnel présent dans la structure selon les soins dispensés : infirmières, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Chaque établissement spécialisé assure quelques services et activités aux locataires. Alimentation, animations, activités et loisirs visant à maintenir le lien social, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie répond à vos interrogations.