Hôpital Saint Jacques à ROSHEIM | Bas-Rhin

coordonnees

Hôpital Saint Jacques à ROSHEIM | Bas-Rhin
14 rue du Général De Gaulle
67560 ROSHEIM
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
20
Lits hopital jour SSR

Découvrez également

Découvrez également

Si on se base sur les prévisions de l’INSEE, le nombre de personnes âgées en perte d'autonomie devrait augmenter dans les deux prochaines décennies, compte tenu notamment du vieillissement de la population française. Même si la durée de vie moyenne en en état de perte d'autonomie se stabilise, 1 200 000 personnes seront sujettes à une perte d'autonomie en 2040, alors qu’elles sont - seulement - 800 000 actuellement.
Actuellement, les personnes dépendantes peuvent se reposer sur la mutualisation de deux forces actives afin de permettre leur prise en charge. D’un côté, le soutien de la famille, et la présence des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par différentes pensions de soutien, comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

L'association de ces deux types d'aides, est en passe de faire constater une mutation importante dans les prochaines années. Côté famille, le nombre d’aidants par personne âgée dépendante devrait sensiblement baisser, allégeant par conséquent le poids de la solidarité familiale. Côté aides, les dépenses adjointes à l’allocation personnalisée d’autonomie seront, elles également, destinées à évoluer, et résulteront principalement de ses modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante prestation départementale versée aux personnes âgées de 60 ans et plus en situation de perte d’autonomie et dont le statut appelle à une aide pour réaliser les actes essentiels de manière quotidienne. Cette assistance n’est pas assujettie à conditions de revenus. Toujours est-il, la part demeurant au dépens du bénéficiaire est directement influencée par les ressources de son foyer.

Autre aide notable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle permet aux foyers les plus limités financièrement (personnes en situation de dépendance comme famille proche, obligés alimentaires) de financer et donc de rendre plus facile une entrée dans un établissement pour seniors. Attention cependant, l'Aide sociale à l'hébergement peut entraîner un recours sur succession (comprendre le remboursement des sommes allouées à une personne décédée).
Parmi les aides ménagères versées par le département, le nombre de personnes dépendantes allocataires n’est cependant pas identique au nombre d'aides reversées. Par exemple, 80 % des personnes touchant l'Aide sociale à l’hébergement bénéficient de l’allocation personnalisée d’autonomie, également.

Pour mieux garantir l'intégration de l’un de vos proches dans un EHPAD ou une maison de retraite médicalisée, vous trouverez, sur cette fiche, l'ensemble des informations importantes, si elles sont disponibles.
Voici donc les informations importantes relatives aux caractéristiques de la structure. Sont aussi proposées les conditions relatives à l'hébergement : nombre de lits, taille des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées... Obtenez aussi des informations concernant les praticiens en place, en fonction des soins proposés : psychologue, médecins, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Selon vos recherches, Essentiel Autonomie vous donne accès à tous les services proposés en matière d’activités et de vie sociale. Animations, restauration, moyens d’accès pour se rendre à l'EHPAD ou la maison de retraite, découvrez les éléments pratiques concernant le quotidien au sein de l’établissement.