Hôpital de Molsheim à MOLSHEIM | Bas-Rhin

coordonnees

Hôpital de Molsheim à MOLSHEIM | Bas-Rhin
5 cour des Chartreux
67125 MOLSHEIM
France
Voir le numéro
03 88 49 70 70

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
30
Lits hopital jour SSR : 
4

Dans un avenir proche, en France, l'évolution démographique mènera à une hausse du nombre de personnes âgées en situation de dépendance : même si la durée de vie moyenne des Français en situation de dépendance s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes est censé augmenter de 50% d’ici à 2040, passant de 800 000 à 1 200 000 de personnes, d’après l’Insee.
Actuellement, les personnes âgées en situation de dépendance peuvent avoir confiance en l’association de deux dynamiques pour permettre leur prise en charge. D’un côté, le soutien familial, et l’aide des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par diverses pensions d'aide, comme l’allocation personnalisée d’autonomie.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. En effet, le soutien découlant des proches est susceptible de décliner compte tenu du nombre trop restreint de personnel aidant vis-à-vis du nombre grandissant de seniors en situation de dépendance. De plus, les dépenses au titre de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) sont censées foncièrement croître, selon les conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première aide départementale allouée aux personnes âgées de 60 ans et plus en situation de dépendance et dont le statut appelle à une aide pour réaliser les actes essentiels quotidiens. Cette assistance n’est pas soumise à modalités de revenus. Par contre, la partie restant à la charge du bénéficiaire est intimement répercuté par les entrées financières de son foyer.

Les personnes âgées en perte d’autonomie et leur famille proche peuvent aussi profiter de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont trop limitées. Cette aide financière donne la possibilité au bénéficiaire d'entrer dans une structure spécialisée pour personnes âgées. Néanmoins, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est assujettie à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes allouées à une personne décédée).
Dans le cadre des aides ménagères accordées par le Conseil départemental, le nombre de prestations versées ne coïncide pas systématiquement avec le nombre de bénéficiaires (sur le plan nationale, environ 80 % des bénéficiaires percevant l’ASH touchent aussi l’allocation personnalisée d’autonomie).

Vous ou l’un de vos proches allez intégrer un EHPAD ou une maison de retraite ? Cette fiche établissement propose l’ensemble des renseignements nécessaires à la bonne préparation à votre entrée.
Chaque établissement a des spécificités précises. Retrouvez premièrement des indications utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits, surface des chambres, ainsi que le type de soin spécialisé dispensé. Prenez aussi connaissance du personnel soignant évoluant dans l'établissement selon les soins apportés : médecins, infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Chaque structure spécialisée propose un certain nombre de services et prestations aux locataires. Alimentation, animations, activités et loisirs destinés à entretenir le lien social, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie répond à toutes vos interrogations.