Clinique Luro à ISPOURE | Pyrénées-Atlantiques

coordonnees

Clinique Luro à ISPOURE | Pyrénées-Atlantiques
Bourg
64220 ISPOURE
France
Voir le numéro
05 59 37 00 55

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but non lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
19
Lits hopital jour SSR : 
0

Dans quelques années, le vieillissement démographique en France conduira à un accroissement du nombre de personnes âgées en situation de dépendance : même si l'espérance de vie moyenne de la population justifiant une perte d'autonomie s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes devrait se renforcer de 50% d’ici deux décennies, atteignant 1 200 000 de personnes, d’après l’Insee.
La bonne prise en charge des personnes en situation de dépendance est due à des actions mutuelles des parents ou enfants et des professionnels aidants, dans ce que l’on peut qualifier de solidarité familiale. Mais égelement d’une solidarité collective qui se matérialise par le versement d’aides, telles que l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La combinaison de ces deux forces, s’apprête à faire constater une mutation importante dans les prochaines années. Côté famille, le nombre d’aidants par personne dépendante devrait sérieusement diminuer, réduisant ainsi l'influence de la solidarité familiale. Côté aides, les frais liés à l'APA seront, elles également, destinées à changer, et résulteront principalement de ses conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première aide financière au niveau départemental versée aux personnes sexagénaires et plus en situation de perte d’autonomie et dont le statut implique une assistance pour accomplir les actes essentiels quotidiens. Cette assistance n’est pas assujettie à modalités de revenus. Par contre, la partie restant au dépens du bénéficiaire est intimement influencée par les revenus de son foyer.

Les personnes âgées dépendantes et leurs proches peuvent également profiter de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont faibles. Cette aide financière donne la possibilité au bénéficiaire d'obtenir une place dans un établissement pour personnes âgées. Toutefois, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est assujettie à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes attribuées à une personne après son décès).
En ce qui concerne les aides ménagères accordées par le Conseil départemental, le budget alloué ne concorde pas totalement au nombre d’allocataires (sur le plan nationale, en moyenne 80 % des bénéficiaires obtenant l'Aide sociale à l’hébergement touchent également l’APA).

Dans l'optique de bien garantir l'intégration de l’un de vos proches dans un EHPAD ou une maison de retraite médicalisée, nous vous proposons, sur cette fiche, l'ensemble des informations importantes, si elles sont disponibles.
Chaque établissement a des caractéristique dédiées. Découvrez premièrement des renseignements utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits disponibles, surface de l’espace nuit, ainsi que le type de soin spécialisé proposé. Prenez ensuite connaissance du personnel médical évoluant dans l'établissement selon les soins proposés : aides-soignant(e)s, infirmières, ergothérapeute, psychologue.
Selon vos préférences, Essentiel Autonomie vous met à disposition tous les services proposés en matière d’activités et de vie sociale. Loisirs, alimentation, moyens d’accès à l'EHPAD ou la maison de retraite, découvrez les informations utiles concernant la vie quotidienne au sein et à proximité de l’établissement.