Centre Michel Barbat à BEAUMONT | Puy-de-Dôme

coordonnees

Centre Michel Barbat à BEAUMONT | Puy-de-Dôme
449 avenue du Parc
63110 BEAUMONT
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but non lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
100
Lits hopital jour SSR

Découvrez également

Découvrez également

Dans une vingtaine d'années, l'évolution démographique en France se traduira par une hausse du nombre de personnes âgées en situation de dépendance : si la durée de vie moyenne des Français en situation de dépendance s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes est censé se renforcer de 400 000 personnes d’ici à 2040, atteignant 1 200 000 de personnes, au vu des données de l’Insee.
Actuellement, les personnes âgées dépendantes peuvent se reposer sur la mutualisation de deux dynamiques afin d'assurer leur prise en charge. D’un côté, l'assistance familiale, et l’aide des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par plusieurs pensions de soutien, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. En effet, l'assistance découlant de l’entourage familial pourrait diminuer en raison du nombre trop restreint de personnel aidant par rapport au nombre conséquent de personnes âgées dépendantes. Par ailleurs, les dépenses relatives à l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) pourraient fortement croître, en fonction des conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première aide départementale allouée aux personnes sexagénaires et plus en situation de perte d’autonomie et dont le statut nécessite une assistance pour accomplir les actes essentiels de manière quotidienne. Cette assistance n’est pas soumise à conditions de ressources. Toujours est-il, la part restant à la charge de la personne est intimement répercuté par les ressources de son foyer.

Les personnes âgées dépendantes et leurs proches peuvent aussi bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont faibles. Cette aide permet à la personne concernée d'obtenir une place dans un établissement spécialisé pour personnes âgées. Cependant, l’ASH est soumise à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes allouées à une personne décédée).
Parmi les aides ménagères reversées par le département, le nombre de personnes dépendantes allocataires n’est cependant pas le même que le nombre de prestations reversées. Par exemple, 80 % des personnes touchant l’ASH ont recours à l’allocation personnalisée d’autonomie, de même.

Retrouvez sur cette fiche, l'intégralité des informations disponibles avec pour objectif de vous aider à anticiper votre entrée ou celle d’un de vos proches dans une structure spécialisée.
Sont donc énoncées ici les informations pratiques relatives aux caractéristiques de l’établissement. Découvrez aussi les conditions relatives à l'hébergement : nombre de lits, superficie des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées, etc. Nous vous apportons enfin des détails concernant les praticiens en place, en fonction des soins dispensés : psychologue, médecins, kinésithérapeute, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque structure spécialisée propose quelques services et activités aux résidents. Alimentation, animations, activités et loisirs destinés à favoriser la vie sociale, moyens de transport... Essentiel Autonomie répond à toutes vos questions.