Hôpital Nord - CHU de Clermont Ferrand à CEBAZAT | Puy-de-Dôme

coordonnees

Hôpital Nord - CHU de Clermont Ferrand à CEBAZAT | Puy-de-Dôme
Route de Chateaugay
63118 CEBAZAT
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
52
Lits hopital jour SSR : 
15

Découvrez également

Découvrez également

1 200 000 personnes âgées en situation de dépendance, soit une augmentation de 400 000 en 2040. Il s’agit, si l'on se fie au rapport de l’INSEE, de l’évolution que pourrait bien connaître la population française au cours des vingt prochaines années, si toutefois l'espérance de vie moyenne en état de dépendance se stabilise. Une croissance significative du nombre de personnes dépendantes à laquelle peut associer le vieillissement de la population.
La prise en charge des personnes dépendantes dépend de 2 types de soutien : l'implication émanant de la famille, mais aussi la solidarité collective qui s'apparente à des solutions telles que l’allocation personnalisée d’autonomie.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. Effectivement, l'assistance émanant de l’entourage familial pourrait diminuer compte tenu du nombre trop faible de personnel aidant vis-à-vis du nombre grandissant de seniors en situation de dépendance. De plus, les dépenses incombant à l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) devraient fortement évoluer, en proportion des modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante prestation départementale versée aux personnes sexagénaires et plus en situation de dépendance et dont le statut requiert une assistance pour accomplir les actes essentiels quotidiens. Cette aide financière n’est pas assujettie à conditions de ressources. En revanche, la part demeurant au dépens de la personne est fortement impactée par les entrées financières de son foyer.

Les personnes âgées en perte d’autonomie et leurs proches peuvent également profiter de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont trop faibles. Cette aide donne la possibilité au bénéficiaire d'obtenir une place dans une structure spécialisée pour personnes âgées. Toutefois, l’ASH est soumise à un recours sur succession (comprendre le remboursement des sommes attribuées à une personne décédée).
Parmi les aides ménagères reversées par le Conseil départemental, le nombre de personnes en situation de dépendance bénéficiaires n’est cependant pas identique au nombre de prestations reversées. Par exemple, 80 % des personnes touchant l’ASH ont recours à l’APA, également.

De manière à bien préparer et anticiper l’arrivée de l’un de vos proches dans une structure spécialisée, voici, sur cette fiche, toutes les informations importantes, si elles sont disponibles.
Chaque établissement a des spécificités précises. Découvrez tout d’abord des informations utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits disponibles, surface des chambres, ainsi que le type de soin spécialisé dispensé. Prenez ensuite connaissance du personnel évoluant dans l'établissement selon les soins apportés : aides-soignant(e)s, infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Chaque structure spécialisée propose un certain nombre de services et prestations aux locataires. Restauration, animations, activités et loisirs destinés à maintenir le lien social, moyens de transport... Essentiel Autonomie apporte les réponses à toutes vos interrogations.