Centre Hospitalier Paul Ardier à ISSOIRE | Puy-de-Dôme

coordonnees

Centre Hospitalier Paul Ardier à ISSOIRE | Puy-de-Dôme
13 rue du Docteur Sauvat
63503 ISSOIRE
France
Voir le numéro
04 73 89 72 72

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
30
Lits hopital jour SSR : 
0

Si on s'appuie sur les rapports de l’INSEE, le nombre de personnes âgées dépendantes est censé augmenter dans les années à venir, en raison particulièrement du vieillissement de la population française. Même sion constate que la durée de vie moyenne en état de dépendance se stabilise, 1 200 000 personnes seront sujettes à une perte d'autonomie à l’horizon 2040, alors qu’elles sont 800 000 actuellement.
Actuellement, les personnes âgées en situation de dépendance peuvent compter sur l'impulsion de deux dynamiques afin d'assurer leur prise en charge. D’un côté, la solidarité familiale, et l’aide des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, représentée par diverses pensions de soutien, comme l’allocation personnalisée d’autonomie.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans les années à venir. En effet, l’aide émanant des proches pourrait décliner compte tenu du nombre trop restreint de personnel aidant par rapport au nombre grandissant de personnes âgées en situation de dépendance. Par ailleurs, les dépenses au titre de l'APA pourraient nettement croître, en proportion des conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première prestation départementale attribuée aux personnes âgées de 60 ans et plus en situation de perte d’autonomie et dont la situation appelle à une assistance pour effectuer les actes essentiels quotidiennement. Cette aide n’est pas assujettie à modalités de ressources. Toutefois, la part restant au dépens du bénéficiaire est intimement impactée par les ressources de son foyer.

Les personnes âgées dépendantes et leurs proches peuvent également profiter de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont limitées. Cette aide donne la possibilité à la personne concernée d’accéder à une structure spécialisée pour personnes âgées. Néanmoins, l’ASH est assujettie à un recours sur succession (comprendre le remboursement des sommes attribuées à une personne après son décès).
Dans le cadre des aides ménagères autorisées par le Conseil départemental, le budget alloué ne coïncide pas forcément avec le nombre de bénéficiaires (en France, près de 80 % des bénéficiaires percevant l'Aide sociale à l’hébergement touchent aussi l’APA).

Pour mieux garantir l'intégration de l’un de vos proches au sein d'une structure spécialisée, nous vous proposons, sur cette fiche établissement, toutes les informations importantes, si elles sont disponibles.
Voici donc les informations importantes liées aux caractéristiques de la structure. Sont également proposées les conditions spécifiques d’hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, superficie des chambres, présence d’unités de soins spécialisées, etc. Obtenez aussi des précisions à propos des professionnels de santé en place, en fonction des soins dispensés : psychologue, psychomotricien, médecins, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Selon vos recherches, Essentiel Autonomie vous informe sur tous les services proposés en matière d’activités et de vie sociale. Animations, alimentation, moyens d’accès pour se rendre à l'EHPAD ou la maison de retraite, découvrez les informations utiles concernant la vie quotidienne de l’établissement.