Clinique des Acacias à CUCQ | Pas-de-Calais

coordonnees

Clinique des Acacias à CUCQ | Pas-de-Calais
Chemin Monthor
62780 CUCQ
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
40
Lits hopital jour SSR

Découvrez également

Découvrez également

De 800 000 personnes âgées dépendantes aujourd’hui à 1 200 000 en 2040. Il s’agit, selon les études de l’INSEE, de l'augmentation que devrait connaître la France pendant les vingt prochaines années, si toutefois l'espérance de vie moyenne en situation de dépendance reste stable. Une augmentation remarquable du nombre de personnes dépendantes à laquelle on associe vieillissement de la population.
Actuellement, les personnes âgées dépendantes peuvent se reposer sur la mutualisation de deux dynamiques afin de renforcer leur prise en charge. D’un côté, la solidarité de la famille, et l’aide des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par plusieurs pensions d'aide, comme l’allocation personnalisée d’autonomie.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. En effet, l'assistance découlant des proches est susceptible de décliner compte tenu du nombre insuffisant de personnel aidant vis-à-vis du nombre croissant de seniors en situation de dépendance. De plus, les dépenses au titre de l'allocation personnalisée d’autonomie pourraient sérieusement croître, en fonction des conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la principale aide au niveau départemental reversée aux personnes âgées de soixante ans et plus en situation de dépendance et dont la situation implique une aide pour réaliser les actes essentiels quotidiennement. Cette aide n’est pas assujettie à conditions de ressources. Toujours est-il, la part demeurant au dépens du bénéficiaire est fortement influencée par les revenus de son foyer.

Les personnes âgées en perte d’autonomie et leur famille proche peuvent aussi profiter de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont limitées. Cette aide permet à la personne concernée d'entrer dans un établissement pour personnes âgées. Néanmoins, l’ASH est soumise à un recours sur succession (comprendre le remboursement des sommes attribuées à une personne après son décès).
Le Conseil départemental attribue aux personnes en situation de dépendance des aides ménagères : le nombre de services attribués est cependant différent de celui des bénéficiaires (l’allocation personnalisée d’autonomie est par exemple reçue par 80 % des bénéficiaires de l’ASH au niveau national).

Découvrez sur cette fiche l'ensemble des informations disponibles vous permettant de préparer de la meilleure façon votre entrée ou celle de l’un de vos proches dans un EHPAD ou d'une maison de retraite médicalisée.
Chaque établissement dispose de caractéristique dédiées. Découvrez tout d’abord des informations utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits, surface de l’espace nuit, ainsi que le type de soin spécialisé proposé. Prenez ensuite connaissance du personnel médical évoluant dans l'établissement selon les soins dispensés : médecins, aides-soignant(e)s, infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Chaque établissement spécialisé propose un certain nombre de services et activités aux résidents. Alimentation, animations, activités et loisirs visant à favoriser le lien social, moyens de transport... Essentiel Autonomie répond à toutes vos interrogations.