Etablissement Hopale Rééducation - Centre Arras à ARRAS | Pas-de-Calais

coordonnees

Etablissement Hopale Rééducation - Centre Arras à ARRAS | Pas-de-Calais
Boulevard Besnier
62022 ARRAS
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but non lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
40
Lits hopital jour SSR : 
8

Découvrez également

Découvrez également

De 800 000 personnes âgées dépendantes aujourd’hui à 1 200 000 en 2040. Il s’agit, d'après aux études de l’INSEE, de l’évolution que devrait connaître la France lors des deux prochaines décennies, si l'espérance de vie moyenne en situation de dépendance reste stable. Une accélération perceptible du nombre de personnes dépendantes à laquelle on associe vieillissement de la population.
Actuellement, les personnes en situation de dépendance peuvent compter sur l’association de deux forces actives afin de renforcer leur prise en charge. D’un côté, le soutien de la famille, et l’aide des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par plusieurs pensions de soutien, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans les années à venir. Effectivement, le soutien émanant de l’entourage familial pourrait diminuer en raison du nombre trop restreint de personnel aidant vis-à-vis du nombre conséquent de seniors en perte d'autonomie. De plus, les frais au titre de l'allocation personnalisée d’autonomie devraient foncièrement évoluer, en fonction des conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante aide départementale reversée aux personnes âgées de soixante ans et plus en état de dépendance et dont la situation implique une aide pour effectuer les actes essentiels quotidiens. Cette aide n’est pas soumise à conditions de ressources. En revanche, la partie restant au dépens de la personne est intimement influencée par les revenus de son foyer.

Autre aide remarquable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle permet aux foyers les plus limités financièrement (personnes en perte d’autonomie comme proches, obligés alimentaires) d'avoir des ressources financières supplémentaires et donc de rendre plus facile une entrée dans une structure spécialisée pour seniors. Attention toutefois, l'Aide sociale à l'hébergement peut faire l'objet d'un recours sur succession (comprendre le remboursement des sommes allouées à une personne décédée).
Parmi les aides ménagères allouées par le Conseil départemental, le nombre de personnes en perte d’autonomie allocataires n’est toutefois pas identique au nombre d'aides reversées. Par exemple, 80 % des personnes touchant l'Aide sociale à l’hébergement ont accès à l’allocation personnalisée d’autonomie, également.

De manière à bien préparer et anticiper l'entrée de l’un de vos parents proches dans un EHPAD ou une maison de retraite médicalisée, voici, sur cette fiche, l'ensemble des informations essentielles, si elles sont disponibles.
Sont donc énoncées ici les informations pratiques liées aux spécificités de l’établissement. Découvrez également les conditions relatives à l'hébergement : nombre de lits, superficie des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées, etc. Obtenez aussi des précisions concernant les praticiens en place, en fonction des soins dispensés : psychologue, psychomotricien, médecins, kinésithérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque établissement assure plusieurs services et activités aux résidents. Alimentation, animations, activités et loisirs visant à entretenir la vie sociale, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie apporte les réponses à toutes vos requêtes.