Centre Hospitalier d'Arras à ARRAS | Pas-de-Calais

coordonnees

Centre Hospitalier d'Arras à ARRAS | Pas-de-Calais
Boulevard Besnier
62022 ARRAS
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
34
Lits hopital jour SSR : 
4

Découvrez également

Découvrez également

Si on se base sur les rapports de l’INSEE, le nombre de personnes âgées dépendantes devrait connaître une augmentation remarquée dans les 20 prochaines années, du fait particulièrement du vieillissement de la population française. Même si on observe que la durée de vie moyenne en en état de perte d'autonomie se stabilise, 1 200 000 personnes seront sujettes à une perte d'autonomie en 2040, alors qu’elles sont - seulement - 800 000 aujourd’hui.
Actuellement, les seniors en perte d'autonomie peuvent compter sur l'impulsion de deux forces actives afin de renforcer leur prise en charge. D’un côté, la solidarité de la famille, et la présence des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par différentes pensions d'aide, comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. Effectivement, le soutien découlant des proches est susceptible de diminuer compte tenu du nombre trop faible d'aidants par rapport au nombre conséquent de personnes âgées dépendantes. De plus, les frais au titre de l'APA sont censées fortement croître, selon les modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante prestation départementale versée aux personnes âgées de soixante ans et plus en état de perte d’autonomie et dont le statut demande une assistance pour effectuer les actes essentiels quotidiens. Cette aide financière n’est pas soumise à modalités de ressources. Toujours est-il, la part restant à la charge du bénéficiaire est directement influencée par les revenus de son foyer.

Les personnes âgées en perte d’autonomie et leurs proches peuvent également profiter de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont trop limitées. Cette aide financière donne la possibilité au bénéficiaire d'entrer dans un établissement pour personnes âgées. Toutefois, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est soumise à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes attribuées à une personne après son décès).
Parmi les aides ménagères reversées par le Conseil départemental, le nombre de personnes en perte d’autonomie allocataires n’est toutefois pas identique au nombre de prestations débloquées. Par exemple, 80 % des personnes percevant l'Aide sociale à l’hébergement ont recours à l’APA, également.

Accédez à sur cette fiche établissement l'ensemble des renseignements à votre disposition vous permettant de préparer de la meilleure manière votre entrée ou celle de l’un de vos proches dépendant dans un établissement spécialisé.
Voici donc les informations pratiques liées aux spécificités de l’établissement. Sont aussi proposées les conditions spécifiques d’hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, taille des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées, etc. Nous vous apportons enfin des informations concernant les praticiens en place, en fonction des soins proposés : psychologue, médecins, kinésithérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Quelles sont les prestations proposées en matière de vie sociale et de loisirs dans les différents établissements ? Essentiel Autonomie répond à vos questions concernant la restauration proposée, les animations et activités dispensées, les loisirs, les moyens de transport et le plan d'accès à l’établissement.