Institut François Calot - Centre Hélio-Marin à BERCK | Pas-de-Calais

coordonnees

Institut François Calot - Centre Hélio-Marin à BERCK | Pas-de-Calais
47 rue du Dr. Calot
62608 BERCK
France
Voir le numéro
03 21 89 20 20

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but non lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
213
Lits hopital jour SSR : 
32

Selon les prévisions de l’INSEE, le nombre de personnes âgées en situation de dépendance est censé connaître une augmentation remarquée dans les années à venir, compte tenu principalement du vieillissement de la population française. Même si la durée de vie moyenne en état de dépendance se fige, 1 200 000 personnes seront sujettes à une perte d'autonomie d'ici 2040, alors qu’elles sont - seulement - 800 000 actuellement.
Actuellement, les personnes âgées en perte d'autonomie peuvent se reposer sur la mutualisation de deux dynamiques afin d'assurer leur prise en charge. D’un côté, le soutien familial, et l’aide des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par plusieurs pensions d'aide, comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. En effet, l’aide découlant de l’entourage familial pourrait diminuer en raison du nombre trop restreint d'aidants vis-à-vis du nombre grandissant de seniors en situation de dépendance. En outre, les dépenses au titre de l'APA sont censées sérieusement évoluer, en proportion des conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante prestation départementale allouée aux personnes âgées de 60 ans et plus en état de perte d’autonomie et dont la situation demande une aide pour effectuer les actes essentiels de tous les jours. Cette aide financière n’est pas assujettie à modalités de ressources. En revanche, la partie restant au dépens du bénéficiaire est directement impactée par les entrées financières de son foyer.

Les personnes âgées en situation de dépendance et leur famille proche peuvent également bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont trop faibles. Cette aide financière permet au bénéficiaire d'obtenir une place dans une structure spécialisée pour personnes âgées. Néanmoins, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est soumise à un recours sur succession (comprendre le remboursement des montants alloués à une personne décédée).
Parmi les aides ménagères allouées par le Conseil départemental, le nombre de personnes en perte d’autonomie allocataires n’est cependant pas identique au nombre d'aides attribuées. Par exemple, 80 % des personnes percevant l'Aide sociale à l’hébergement ont accès à l’APA, également.

Découvrez sur cette fiche tous les renseignements disponibles pour vous aider à anticiper idéalement votre entrée ou celle de l’un de vos proches dans un établissement spécialisé.
Sont donc énoncées ici les informations importantes relatives aux spécificités de l’établissement. Découvrez aussi les conditions relatives à l'hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, taille des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées... Obtenez aussi des informations concernant les professionnels de santé en place, en fonction des soins dispensés : psychologue, psychomotricien, médecins, kinésithérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Selon vos préférences, Essentiel Autonomie vous donne accès à tous les services proposés en matière d’activités et de vie sociale. Loisirs, restauration, moyens d’accès à l’établissement, découvrez les informations pratiques concernant le quotidien au sein de l’établissement.