Centre de médecine physique et de réadaptation de Bagnoles de l'Orne à BAGNOLES DE L ORNE | Orne

coordonnees

Centre de médecine physique et de réadaptation de Bagnoles de l'Orne | Orne
17 avenue du Docteur Jacques Aimez
61140 BAGNOLES DE L ORNE
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but non lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
80
Lits hopital jour SSR : 
12

Découvrez également

Découvrez également

Selon les études de l’INSEE, le nombre de personnes âgées dépendantes est censé croître dans les années à venir, en raison particulièrement du vieillissement de la population en France. Même sion constate que la durée de vie moyenne en en état de perte d'autonomie se stabilise, 1 200 000 personnes seront sujettes à une perte d'autonomie à l’horizon 2040, alors qu’elles sont 800 000 aujourd’hui.
Actuellement, les personnes âgées dépendantes peuvent se reposer sur l'impulsion de deux forces actives afin de permettre leur prise en charge. D’un côté, la solidarité familiale, et l’aide des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par différentes pensions d'aide, comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans les années à venir. Effectivement, l’aide provenant des proches pourrait décliner en raison du nombre trop restreint d'aidants vis-à-vis du nombre grandissant de personnes âgées dépendantes. En outre, les frais au titre de l'APA sont censées nettement évoluer, en proportion des modalités d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la première aide locale destinée aux seniors d'au moins 60 ans, considérées en perte d’autonomie et qui, via cette aide, peuvent continuer à réaliser les tâches quotidiennes. Si l’allocation personnalisée d’autonomie n’est pas versée en fonction des ressources de la personne âgée, il reste tout de même à verser une partie variable qui dépend des ressources perçues du foyer.

Les personnes âgées en perte d’autonomie et leur famille proche peuvent également bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont trop limitées. Cette aide permet au bénéficiaire d'obtenir une place dans un établissement spécialisé pour personnes âgées. Toutefois, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est soumise à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants alloués à une personne décédée).
Parmi les aides ménagères allouées par le département, le nombre de personnes en perte d’autonomie bénéficiaires n’est toutefois pas le même que le nombre de prestations reversées. Par exemple, 80 % des personnes percevant l'Aide sociale à l’hébergement ont accès à l’APA, également.

Vous ou l’un de vos proches envisagez d'intégrer un EHPAD ou une maison de retraite ? Cette fiche établissement transmet l’ensemble des indications que vous recherchez pour bien préparer votre entrée.
Sont donc énoncées ici les informations importantes liées aux caractéristiques de l’établissement. Sont également proposées les conditions spécifiques d’hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, superficie des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées... Obtenez aussi des précisions concernant le personnel en place, en fonction des soins proposés : psychologue, psychomotricien, médecins, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
En fonction de vos critères, Essentiel Autonomie vous informe sur l'ensemble des services proposés en matière d’activités et de vie sociale. Activités, alimentation, moyens d’accès pour aller à l'EHPAD ou la maison de retraite, découvrez les informations utiles concernant le quotidien au sein de l’établissement.