Centre Hospitalier d'Antibes Juan les Pins à ANTIBES | Alpes-Maritimes

coordonnees

Centre Hospitalier d'Antibes Juan les Pins à ANTIBES | Alpes-Maritimes
107 avenue de Nice
06600 ANTIBES
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
25
Lits hopital jour SSR

Plan d’accès et cadre

Découvrez également

Découvrez également

Dans une vingtaine d'années, le vieillissement de la population française se traduira par une augmentation du nombre de personnes âgées dépendantes : même si la durée de vie moyenne des Français en situation de dépendance s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes est censé se renforcer de de moitié plus d’ici deux décennies, passant de 800 000 à 1 200 000 de personnes, selon l’Insee.
Actuellement, les personnes âgées en perte d'autonomie peuvent se reposer sur l'impulsion de deux forces actives pour assurer leur prise en charge. D’un côté, l'assistance familiale, et l'investissement des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, représentée par diverses pensions d'aide, comme l'APA.

La mutualisation de ces deux moyens d'assistance, s’apprête à connaître une mutation importante dans les prochaines années. Côté famille, le nombre d’aidants par personne dépendante devrait sensiblement baisser, réduisant par conséquent l’impact de la solidarité familiale. Côté aides, les dépenses liées à l'APA (allocation personnalisée d’autonomie) seront, elles aussi, amenées à changer, et résulteront essentiellement de ses conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première aide financière au niveau départemental allouée aux personnes âgées de soixante ans et plus en situation de dépendance et dont la situation nécessite une assistance pour effectuer les actes essentiels de tous les jours. Cette aide financière n’est pas soumise à modalités de revenus. Par contre, la part restant à la charge de la personne est fortement influencée par les entrées financières de son foyer.

Autre allocation remarquable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle donne la possibilité aux foyers les plus limités financièrement (personnes dépendantes comme proches, obligés alimentaires) de financer et donc de faciliter une entrée dans une structure spécialisée pour personnes âgées. Une remarque cependant, l'Aide sociale à l'hébergement peut entraîner un recours sur succession (comprendre le remboursement des montants attribués à une personne après son décès).
En ce qui concerne les aides ménagères accordées par le département, le budget alloué ne concorde pas entièrement au nombre d’allocataires (sur le plan nationale, près de 80 % des bénéficiaires percevant l’ASH se voient obtenir également l’APA).

Accédez à sur cette fiche tous les renseignements disponibles pour vous aider à anticiper de la meilleure façon votre arrivée ou celle de l’un de vos proches dépendant dans un EHPAD ou d'une maison de retraite médicalisée.
Sont donc énoncées ici les informations pratiques liées aux caractéristiques de l’établissement. Découvrez également les conditions spécifiques d’hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, taille des chambres, présence d’unités de soins spécialisées... Nous vous apportons enfin des précisions à propos des professionnels de santé en place, en fonction des soins proposés : psychologue, psychomotricien, médecins, kinésithérapeute, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Selon vos critères, Essentiel Autonomie vous met à disposition l'ensemble des services proposés en matière d’activités et de vie sociale. Activités, restauration, moyens d’accès pour aller à l’établissement, découvrez les informations utiles concernant le quotidien de l’établissement.