Centre de Rééducation Cardio-Respiratoire de Gorbio à MENTON | Alpes-Maritimes

coordonnees

Centre de Rééducation Cardio-Respiratoire de Gorbio à MENTON | Alpes-Maritimes
Val de Gorbio
06504 MENTON
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
73
Lits hopital jour SSR

Plan d’accès et cadre

Découvrez également

Découvrez également

Si on se base sur les prévisions de l’INSEE, le nombre de personnes âgées en perte d'autonomie devrait augmenter dans les deux prochaines décennies, du fait principalement du vieillissement de la population française. Même sion constate que la durée de vie moyenne en en situation de dépendance se stabilise, 1 200 000 personnes seront dépendantes d'ici 2040, alors qu’elles sont - seulement - 800 000 actuellement.
Actuellement, les seniors dépendants peuvent avoir confiance en l'impulsion de deux forces actives afin d'assurer leur prise en charge. D’un côté, le soutien de la famille, et l’aide des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, représentée par différentes pensions d'aide, comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. Effectivement, l'assistance émanant de l’entourage familial pourrait diminuer en raison du nombre trop faible de personnel aidant par rapport au nombre conséquent de seniors dépendants. En outre, les dépenses incombant à l'APA sont censées foncièrement évoluer, en fonction des modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la principale aide au niveau départemental reversée aux personnes sexagénaires et plus en situation de perte d’autonomie et dont le statut requiert une aide pour réaliser les actes essentiels quotidiennement. Cette aide financière n’est pas soumise à conditions de ressources. Toujours est-il, la partie demeurant à la charge du bénéficiaire est fortement influencée par les ressources de son foyer.

Autre aide financière notable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle permet aux foyers les plus modestes (personnes dépendantes comme proches, obligés alimentaires) de financer et donc de faciliter une entrée dans une structure spécialisée pour personnes âgées. Une remarque cependant, l'Aide sociale à l'hébergement peut entraîner un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants attribués à une personne après son décès).
Parmi les aides ménagères allouées par le Conseil départemental, le nombre de personnes en perte d’autonomie allocataires n’est cependant pas identique au nombre de prestations débloquées. Par exemple, 80 % des personnes percevant l'Aide sociale à l’hébergement bénéficient de l’APA, de même.

Afin de mieux préparer et anticiper l'intégration de l’un de vos proches dans un EHPAD ou une maison de retraite médicalisée, vous trouverez, sur cette fiche, l'ensemble des informations essentielles, si elles sont disponibles.
Voici donc les informations pratiques relatives aux spécificités de la structure. Découvrez également les conditions spécifiques d’hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, superficie des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées, etc. Obtenez aussi des détails concernant les praticiens en place, selon les soins dispensés : psychologue, médecins, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque structure spécialisée propose quelques services et activités aux locataires. Restauration, animations, activités et loisirs destinés à maintenir la vie sociale, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie répond à toutes vos questions.