Maison médicale Jean XXIII à LILLE | Nord

coordonnees

Maison médicale Jean XXIII à LILLE | Nord
3 place Erasme de Rotterdam
59160 LOMME
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but non lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
40
Lits hopital jour SSR

Découvrez également

Découvrez également

Dans un avenir proche, en France, l'évolution démographique conduira à un accroissement du nombre de personnes âgées en perte d'autonomie : si l'espérance de vie moyenne de la population en situation de dépendance se stabilise, le nombre de personnes dépendantes est censé s'accélérer de 50% d’ici à 2040, passant de 800 000 à 1 200 000 de personnes, au vu des données de l’Insee.
Actuellement, les seniors en situation de dépendance peuvent compter sur l’association de deux dynamiques pour assurer leur prise en charge. D’un côté, la solidarité de la famille, et la présence des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, représentée par plusieurs pensions de soutien, comme l’allocation personnalisée d’autonomie.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. En effet, le soutien provenant de l’entourage familial pourrait décliner à cause du nombre insuffisant d'aidants par rapport au nombre grandissant de seniors dépendants. Par ailleurs, les dépenses relatives à l'APA devraient foncièrement croître, selon les modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première aide financière au niveau départemental versée aux personnes âgées de 60 ans et plus en situation de dépendance et dont la situation appelle à une assistance pour effectuer les actes essentiels de tous les jours. Cette assistance n’est pas soumise à conditions de revenus. En revanche, la part restant au dépens du bénéficiaire est directement répercuté par les ressources de son foyer.

Il demeure ensuite une aide vouée à soutenir financièrement l’accueil en établissement spécialisé pour personnes en situation de dépendance, si les revenus de la personne en question et de ses parents ou enfants sont insuffisantes : l’aide sociale à l’hébergement (ASH), assistance qui peut être soumis à un recours sur succession.
Parmi les aides ménagères versées par le département, le nombre de personnes en perte d’autonomie bénéficiaires n’est toutefois pas le même que le nombre de prestations débloquées. Par exemple, 80 % des personnes touchant l'Aide sociale à l’hébergement ont recours à l’APA, également.

Accédez à sur cette fiche établissement tous les renseignements disponibles pour vous permettre d'aborder de la meilleure façon votre arrivée ou celle de l’un de vos proches dépendant dans un EHPAD ou d'une maison de retraite médicalisée.
Sont donc énoncées ici les informations pratiques liées aux caractéristiques de la structure. Découvrez aussi les conditions spécifiques d’hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, superficie des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées, etc. Nous vous apportons enfin des détails à propos des professionnels de santé en place, selon les soins proposés : psychologue, psychomotricien, médecins, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
En fonction de vos préférences, Essentiel Autonomie vous met à disposition l'ensemble des services proposés en matière d’activités et de vie sociale. Animations, alimentation, moyens d’accès pour aller à l’établissement, découvrez les éléments utiles concernant la vie au sein et à proximité de l’établissement.