Centre Hospitalier de Wattrelos à WATTRELOS | Nord

coordonnees

Centre Hospitalier de Wattrelos à WATTRELOS | Nord
Rue du Dr Alexander Fleming
59393 WATTRELOS
France
Voir le numéro
03 20 66 40 00

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
23
Lits hopital jour SSR : 
14

Dans une vingtaine d'années, l'évolution démographique en France se traduira par une hausse du nombre de personnes âgées en situation de dépendance : même si l'espérance de vie moyenne des Français justifiant une perte d'autonomie s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes devrait augmenter de 400 000 personnes d’ici deux décennies, passant de 800 000 à 1 200 000 de personnes, selon l’Insee.
Actuellement, les seniors dépendants peuvent se reposer sur l'impulsion de deux dynamiques pour permettre leur prise en charge. D’un côté, la solidarité de la famille, et l'investissement des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par plusieurs pensions de soutien, comme l’allocation personnalisée d’autonomie.

La mutualisation de ces deux moyens d'assistance, est en passe de attester d' une mutation importante dans les prochaines années. Côté famille, le nombre d’aidants par personne âgée dépendante est voué à notablement diminuer, allégeant par conséquent l'importance de la solidarité familiale. Côté aides, les frais associés à l’allocation personnalisée d’autonomie seront, elles aussi, amenées à évoluer, et résulteront essentiellement de ses modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première prestation départementale attribuée aux personnes âgées de soixante ans et plus en état de dépendance et dont la situation nécessite une aide pour accomplir les actes essentiels de manière quotidienne. Cette assistance n’est pas assujettie à conditions de revenus. En revanche, la partie demeurant au dépens du bénéficiaire est directement répercuté par les entrées financières de son foyer.

Les personnes âgées dépendantes et leurs proches peuvent également bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont trop faibles. Cette aide permet à la personne concernée d'obtenir une place dans une structure spécialisée pour personnes âgées. Cependant, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est soumise à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants alloués à une personne après son décès).
Concernant les aides ménagères débloquées par le département, le nombre de prestations accordées ne correspond pas au nombre d'allocataires : en France, près de 80 % des personnes bénéficiant de l'Aide sociale à l’hébergement touchent également l’allocation personnalisée d’autonomie.

Dans l'optique de bien garantir l’arrivée de l’un de vos proches au sein d'un EHPAD ou une maison de retraite médicalisée, voici, sur cette fiche, l'ensemble des informations importantes, si disponibles.
Chaque établissement dispose de spécificités dédiées. Découvrez tout d’abord des renseignements utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits disponibles, surface de l’espace nuit, mais aussi le type de soin spécialisé pratiqué. Prenez aussi connaissance du personnel évoluant dans la structure selon les soins proposés : médecins, infirmières, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Selon vos préférences, Essentiel Autonomie vous met à disposition l'ensemble des services proposés en matière d’activités et de vie sociale. Loisirs, alimentation, moyens d’accès pour se rendre à l’établissement, découvrez les éléments utiles concernant la vie quotidienne au sein de l’établissement.