Centre Hospitalier de Le Quesnoy à LE QUESNOY | Nord

coordonnees

Centre Hospitalier de Le Quesnoy à LE QUESNOY | Nord
90 rue du 8 Mai 1945
59530 LE QUESNOY
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
104
Lits hopital jour SSR : 
25

Découvrez également

Découvrez également

1 200 000 personnes âgées en situation de dépendance, soit une augmentation de 400 000 en 2040. Il s’agit, selon les études de l’INSEE, de l’évolution que devrait connaître la population française lors des deux prochaines décennies, si l'espérance de vie moyenne en état de dépendance se stabilise. Une augmentation perceptible du nombre de personnes en perte d'autonomie liée au vieillissement de la population.
Actuellement, les seniors dépendants peuvent avoir confiance en la mutualisation de deux dynamiques afin de permettre leur prise en charge. D’un côté, l'assistance familiale, et l'investissement des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, représentée par plusieurs pensions d'aide, comme l'APA.

La mutualisation de ces deux moyens d'assistance, va connaître une mutation importante dans les années à venir. Côté famille, le nombre d’aidants par personne dépendante devrait sérieusement baisser, réduisant ainsi l'influence de la solidarité familiale. Côté aides, les frais associés à l’allocation personnalisée d’autonomie seront, elles aussi, amenées à changer, et dépendront principalement de ses modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante aide financière au niveau départemental reversée aux personnes sexagénaires et plus en état de dépendance et dont la situation appelle à une aide pour accomplir les actes essentiels de manière quotidienne. Cette aide n’est pas assujettie à modalités de revenus. Toujours est-il, la partie restant à la charge de la personne est directement impactée par les entrées financières de son foyer.

Autre allocation remarquable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle donne la possibilité aux foyers les plus modestes (personnes dépendantes comme proches, obligés alimentaires) de financer et donc de rendre plus facile une entrée dans une structure spécialisée pour personnes âgées. Attention cependant, l’ASH peut entraîner un recours sur succession (comprendre le remboursement des sommes attribuées à une personne après son décès).
En ce qui concerne les aides ménagères autorisées par le Conseil départemental, le budget alloué ne coïncide pas forcément avec le nombre de bénéficiaires (à l’échelle nationale, en moyenne 80 % des allocataires percevant l'Aide sociale à l’hébergement se voient obtenir également l’APA).

Retrouvez sur cette fiche, l'intégralité des précisions disponibles pour vous aider à anticiper votre entrée ou celle d’un de vos parents dans un établissement spécialisé.
Chaque établissement dispose de caractéristique précises. Retrouvez premièrement des renseignements utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits, surface des chambres, mais aussi le type de soin spécialisé proposé. Prenez ensuite connaissance du personnel évoluant dans l'établissement selon les soins dispensés : médecins, aides-soignant(e)s, infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychologue.
En fonction de vos recherches, Essentiel Autonomie vous informe sur l'ensemble des services proposés en matière d’activités et de vie sociale. Loisirs, alimentation, moyens d’accès pour se rendre à l'EHPAD ou la maison de retraite, découvrez les informations utiles concernant le quotidien de l’établissement.