Polyclinique du Val de Loire à NEVERS | Nièvre

coordonnees

Polyclinique du Val de Loire à NEVERS | Nièvre
49 boulevard Jérôme Tresaguet
58004 NEVERS
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
12
Lits hopital jour SSR

Découvrez également

Découvrez également

Dans une vingtaine d'années, en France, le vieillissement de la population mènera à une augmentation du nombre de personnes âgées en perte d'autonomie : même si la durée de vie moyenne de la population justifiant une perte d'autonomie s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes est censé augmenter de 50% d’ici à 2040, atteignant 1 200 000 de personnes, au vu des données de l’Insee.
La prise en charge des personnes en situation de dépendance dépend de deux éléments : l’aide venant de la famille, mais aussi l'entraide collective qui prend la forme de pensions telles que l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans les années à venir. Assurément, l’aide découlant de l’entourage familial pourrait décliner à cause du nombre trop faible de personnel aidant par rapport au nombre grandissant de seniors en situation de dépendance. De plus, les dépenses relatives à l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) sont censées sérieusement croître, selon les modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première aide départementale allouée aux personnes sexagénaires et plus en situation de dépendance et dont la situation demande une aide pour accomplir les actes essentiels quotidiens. Cette aide financière n’est pas soumise à conditions de ressources. Toutefois, la partie demeurant au dépens du bénéficiaire est directement impactée par les ressources de son foyer.

Les personnes âgées en situation de dépendance et leur famille proche peuvent également bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont insuffisantes. Cette aide financière permet à la personne concernée d’accéder à une structure spécialisée pour personnes âgées. Toutefois, l’ASH est assujettie à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants attribués à une personne décédée).
En ce qui concerne les aides ménagères autorisées par le Conseil départemental, le nombre de prestations versées ne coïncide pas systématiquement avec le nombre d’allocataires (en France, près de 80 % des allocataires obtenant l'Aide sociale à l’hébergement se voient obtenir également l’allocation personnalisée d’autonomie).

Pour mieux garantir l'intégration de l’un de vos parents proches au sein d'une structure spécialisée, voici, sur cette fiche, toutes les informations importantes, si disponibles.
Sont donc énoncées ici les informations pratiques liées aux caractéristiques de l’établissement. Découvrez également les conditions relatives à l'hébergement : nombre de lits, taille des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées... Nous vous apportons enfin des précisions concernant le personnel en place, en fonction des soins proposés : psychologue, médecins, kinésithérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque établissement spécialisé propose plusieurs services et prestations aux locataires. Restauration, animations, activités et loisirs visant à entretenir le lien social, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie répond à toutes vos interrogations.