Hôpital St Francois à MARANGE SILVANGE | Moselle

coordonnees

Hôpital St Francois à MARANGE SILVANGE | Moselle
67 rue St Francois
57535 MARANGE SILVANGE
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but non lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
30
Lits hopital jour SSR

Découvrez également

Découvrez également

Dans un avenir proche, en France, le vieillissement démographique se traduira par une hausse du nombre de personnes âgées en situation de dépendance : bien que la durée de vie moyenne de la population justifiant une perte d'autonomie se stabilise, le nombre de personnes dépendantes devrait s'accentuer de de moitié plus d’ici deux décennies, passant de 800 000 à 1 200 000 de personnes, selon l’Insee.
Actuellement, les personnes en situation de dépendance peuvent compter sur l'impulsion de deux forces actives pour assurer leur prise en charge. D’un côté, la solidarité de la famille, et la présence des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par plusieurs pensions d'aide, comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. En effet, le soutien provenant des proches pourrait décliner à cause du nombre trop restreint de personnel aidant vis-à-vis du nombre conséquent de personnes âgées dépendantes. De plus, les dépenses relatives à l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) sont censées nettement croître, en fonction des modalités d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la première ressource locale versée aux personnes âgées d'au moins 60 ans, estimées en perte d’autonomie et qui, avec l'appui de cette allocation, sont aptes à continuer à accomplir les tâches quotidiennes. Si l’allocation personnalisée d’autonomie n’est pas allouée selon des pensions de la personne âgée, il reste cependant à régler une partie variable qui dépend des revenus du foyer.

Autre allocation notable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle permet aux foyers les plus limités financièrement (personnes en perte d’autonomie comme proches, obligés alimentaires) de financer et donc de rendre plus facile une entrée dans une structure spécialisée pour personnes âgées. Une remarque toutefois, l'Aide sociale à l'hébergement peut entraîner un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants attribués à une personne après son décès).
Dans le cadre des aides ménagères accordées par le Conseil départemental, le budget alloué ne concorde pas totalement au nombre de bénéficiaires (sur le plan nationale, près de 80 % des bénéficiaires percevant l’ASH se voient obtenir aussi l’allocation personnalisée d’autonomie).

Retrouvez sur cette fiche, toutes les précisions que nous avons dans l'optique de vous aider à anticiper votre entrée ou celle d’un de vos proches dans un EHPAD ou une maison de retraite médicalisée.
Sont donc énoncées ici les informations pratiques relatives aux spécificités de la structure. Découvrez aussi les conditions spécifiques d’hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, taille des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées... Obtenez aussi des détails à propos du personnel en place, selon les soins proposés : psychologue, psychomotricien, médecins, kinésithérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque établissement spécialisé assure plusieurs services et activités aux résidents. Alimentation, animations, activités et loisirs visant à favoriser la vie sociale, moyens de transport... Essentiel Autonomie répond à toutes vos requêtes.