Centre Hospitalier de Port-Louis / Riantec à RIANTEC | Morbihan

coordonnees

Centre Hospitalier de Port-Louis / Riantec à RIANTEC | Morbihan
8 rue de Gâvres
56670 RIANTEC
France
Voir le numéro
02 97 82 28 28

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
36
Lits hopital jour SSR : 
0

Listes des événements

Selon les prévisions de l’INSEE, le nombre de personnes âgées en perte d'autonomie devrait connaître une augmentation remarquable dans les années à venir, compte tenu notamment du vieillissement de la population française. Même sion constate que la durée de vie moyenne en en situation de dépendance se fige, 1 200 000 personnes seront sujettes à une perte d'autonomie en 2040, alors qu’elles sont - seulement - 800 000 actuellement.
Actuellement, les personnes âgées en perte d'autonomie peuvent se reposer sur la mutualisation de deux dynamiques afin d'assurer leur prise en charge. D’un côté, la solidarité familiale, et l’aide des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par différentes pensions d'aide, comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. Assurément, l’aide découlant de l’entourage familial est susceptible de diminuer compte tenu du nombre trop faible d'aidants par rapport au nombre grandissant de seniors dépendants. Par ailleurs, les dépenses incombant à l'allocation personnalisée d’autonomie pourraient sérieusement changer, selon les modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la principale aide au niveau départemental reversée aux personnes âgées de soixante ans et plus en situation de perte d’autonomie et dont le statut demande une aide pour accomplir les actes essentiels quotidiennement. Cette aide n’est pas soumise à modalités de ressources. Par contre, la part demeurant à la charge du bénéficiaire est fortement répercuté par les revenus de son foyer.

Autre allocation notable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle permet aux foyers les plus modestes (personnes en perte d’autonomie comme proches, obligés alimentaires) de financer et donc de rendre plus facile une entrée dans un établissement pour seniors. Une remarque cependant, l'Aide sociale à l'hébergement peut faire l'objet d'un recours sur succession (comprendre le remboursement des sommes attribuées à une personne décédée).
Parmi les aides ménagères reversées par le Conseil départemental, le nombre de personnes en situation de dépendance allocataires n’est cependant pas le même que le nombre de prestations reversées. Par exemple, 80 % des personnes percevant l’ASH bénéficient de l’APA, également.

De manière à bien préparer et anticiper l'entrée de l’un de vos proches au sein d'un EHPAD ou une maison de retraite médicalisée, nous vous proposons, sur cette fiche établissement, toutes les informations essentielles, si elles sont disponibles.
Chaque établissement a des caractéristique précises. Découvrez tout d’abord des informations utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits, surface des chambres, ainsi que le type de soin spécialisé proposé. Prenez également connaissance du personnel médical évoluant dans l'établissement selon les soins dispensés : infirmières, ergothérapeute, psychologue.
Selon vos préférences, Essentiel Autonomie vous informe sur l'ensemble des services proposés en matière d’activités et de vie sociale. Loisirs, restauration, moyens d’accès pour se rendre à l’établissement, découvrez les informations utiles concernant la vie au sein de l’établissement.