Centre de Réadaptation et de Gériatrie Eudo de Kerlivio à HENNEBONT | Morbihan

coordonnees

Centre de Réadaptation et de Gériatrie Eudo de Kerlivio  à HENNEBONT | Morbihan
Rue François Le Vouedec
56700 HENNEBONT
France
Voir le numéro
02 97 64 90 00

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
102
Lits hopital jour SSR : 
0

Listes des événements

Dans quelques années, en France, l'évolution démographique se traduira par un accroissement du nombre de personnes âgées dépendantes : bien que l'espérance de vie moyenne de la population justifiant une perte d'autonomie se stabilise, le nombre de personnes dépendantes devrait s'accentuer de 50% d’ici deux décennies, atteignant 1 200 000 de personnes, au vu des données de l’Insee.
Actuellement, les seniors dépendants peuvent compter sur l'impulsion de deux forces actives afin de permettre leur prise en charge. D’un côté, l'assistance de la famille, et l’aide des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, représentée par plusieurs pensions d'aide, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. En effet, le soutien provenant de l’entourage familial pourrait décliner compte tenu du nombre insuffisant de personnel aidant vis-à-vis du nombre grandissant de seniors en perte d'autonomie. Par ailleurs, les frais au titre de l'allocation personnalisée d’autonomie pourraient nettement croître, en proportion des conditions d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la 1ère pension locale destinée aux personnes âgées de 60 ans minimum, estimées en perte d’autonomie et qui, avec l'aide de cette allocation, sont aptes à continuer à réaliser les tâches quotidiennes. Si l’APA n’est pas versée selon des ressources de la personne âgée, il reste tout de même à régler une partie variable qui dépend des revenus du foyer.

Autre aide financière remarquable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle permet aux foyers les plus limités financièrement (personnes en perte d’autonomie comme proches, obligés alimentaires) de financer et donc de faciliter une entrée dans un établissement adapté pour seniors. Attention cependant, l'Aide sociale à l'hébergement peut entraîner un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants alloués à une personne après son décès).
Parmi les aides ménagères allouées par le département, le nombre de personnes en situation de dépendance allocataires n’est cependant pas le même que le nombre d'aides reversées. Par exemple, 80 % des personnes touchant l'Aide sociale à l’hébergement ont recours à l’allocation personnalisée d’autonomie, de même.

Retrouvez sur cette fiche tous les renseignements à votre disposition pour vous permettre d'aborder de la meilleure manière votre entrée ou celle de l’un de vos proches dans un EHPAD ou d'une maison de retraite.
Chaque établissement a des caractéristique dédiées. Retrouvez tout d’abord des renseignements utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits disponibles, surface de l’espace nuit, ainsi que le type de soin spécialisé pratiqué. Prenez ensuite connaissance du personnel évoluant dans l'établissement selon les soins dispensés : médecins, infirmières, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Quels sont les services et activités proposés en termes de maintien du lien social et d’activités dans les différentes structures ? Essentiel Autonomie apporte des réponses à toutes vos questions concernant la restauration proposée, les animations et activités, les loisirs proposés, les moyens de locomotion et le plan d'accès à l’établissement.