Centre Jacques Parisot à BAINVILLE SUR MADON | Meurthe-et-Moselle

coordonnees

Centre Jacques Parisot à BAINVILLE SUR MADON | Meurthe-et-Moselle
Rue Jacques Callot
54550 BAINVILLE SUR MADON
France
Voir le numéro
03 83 59 33 33

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but non lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
100
Lits hopital jour SSR : 
0

Listes des événements

De 800 000 personnes âgées dépendantes aujourd’hui à 1 200 000 en 2040. Il s’agit, d'après l’INSEE, de la croissance que pourrait bien connaître la population française au cours des vingt prochaines années, si toutefois l'espérance de vie moyenne en situation de dépendance se stabilise. Une accélération perceptible du nombre de personnes en situation de dépendance à laquelle on associe vieillissement de la population.
Les aides apportées aux personnes dépendantes émanent de nos jours de leurs proches respectifs et de diverses prestations comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie). Elles disposent d’une solidarité familiale et d’une mobilisation collective.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. Assurément, l’aide provenant des proches pourrait diminuer compte tenu du nombre trop restreint d'aidants par rapport au nombre grandissant de personnes âgées en situation de dépendance. En outre, les dépenses au titre de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) devraient nettement changer, en proportion des conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante aide financière au niveau départemental attribuée aux personnes âgées de soixante ans et plus en état de perte d’autonomie et dont la situation requiert une aide pour accomplir les actes essentiels du quotidien. Cette aide financière n’est pas assujettie à modalités de revenus. Par contre, la part demeurant à la charge de la personne est fortement influencée par les entrées financières de son foyer.

Les personnes âgées en perte d’autonomie et leur famille proche peuvent aussi bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont trop limitées. Cette aide permet au bénéficiaire d'entrer dans un établissement pour personnes âgées. Cependant, l’ASH est assujettie à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes allouées à une personne après son décès).
En ce qui concerne les aides ménagères accordées par le Conseil départemental, le nombre de prestations versées ne coïncide pas forcément avec le nombre de bénéficiaires (en France, environ 80 % des bénéficiaires percevant l’ASH touchent également l’allocation personnalisée d’autonomie).

Retrouvez sur cette fiche l'ensemble des renseignements disponibles pour vous permettre de préparer de la meilleure façon votre arrivée ou celle de l’un de vos proches dans un établissement spécialisé.
Sont donc énoncées ici les informations pratiques relatives aux caractéristiques de la structure. Découvrez aussi les conditions spécifiques d’hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, superficie des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées, etc. Nous vous apportons enfin des informations concernant le personnel en place, selon les soins proposés : psychologue, psychomotricien, médecins, kinésithérapeute, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Quels sont les services et activités proposés en termes de vie sociale et de loisirs dans les différentes structures ? Essentiel Autonomie apporte des réponses à vos questions à propose de la restauration, les animations et activités, les loisirs proposés, les moyens de transport et la localisation de l’établissement.