Centre Hospitalier de Pont à Mousson à PONT A MOUSSON | Meurthe-et-Moselle

coordonnees

Centre Hospitalier de Pont à Mousson à PONT A MOUSSON | Meurthe-et-Moselle
Place Colombe
54701 PONT A MOUSSON
France
Voir le numéro
03 83 80 20 00

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
45
Lits hopital jour SSR : 
0

Listes des événements

De 800 000 personnes âgées dépendantes aujourd’hui à 1 200 000 en 2040. Il s’agit, selon au rapport de l’INSEE, de la croissance que devrait connaître la France lors des vingt prochaines années, si toutefois l'espérance de vie moyenne en situation de dépendance reste stable. Une accélération significative du nombre de personnes en perte d'autonomie à laquelle peut associer le vieillissement de la population.
Les aides proposées aux personnes en perte d'autonomie résultent de nos jours de leurs proches respectifs et de diverses offres comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie). Elles jouissent à la fois d’une assistance familiale et d’une mobilisation collective.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. Effectivement, l'assistance découlant des proches pourrait décliner compte tenu du nombre trop restreint d'aidants par rapport au nombre grandissant de seniors dépendants. De plus, les frais incombant à l'APA sont censées fortement évoluer, en proportion des modalités d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la 1ère prestation locale versée aux personnes âgées d'au moins 60 ans, considérées en perte d’autonomie et qui, avec l'aide de cette allocation, sont toujours capables de continuer à réaliser les actes quotidiens. Si l’APA n’est pas attribuée selon des pensions de la personne âgée, il reste tout de même à régler une partie variable définie à partir des ressources du foyer.

Autre aide notable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle donne la possibilité aux foyers les plus limités financièrement (personnes en perte d’autonomie comme famille proche, obligés alimentaires) d'avoir des ressources financières supplémentaires et donc de rendre plus facile une entrée dans un établissement spécialisé pour personnes âgées. Attention toutefois, l’ASH peut faire l'objet d'un recours sur succession (comprendre le remboursement des sommes attribuées à une personne après son décès).
En ce qui concerne les aides ménagères autorisées par le département, le budget alloué ne coïncide pas forcément avec le nombre de bénéficiaires (sur le plan nationale, en moyenne 80 % des bénéficiaires percevant l'Aide sociale à l’hébergement touchent aussi l’allocation personnalisée d’autonomie).

Dans l'optique de bien garantir l'entrée de l’un de vos parents proches au sein d'une structure spécialisée, voici, sur cette fiche, l'ensemble des informations importantes, si elles sont disponibles.
Chaque établissement a des caractéristiques propres. Retrouvez premièrement des renseignements utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits disponibles, surface des chambres, mais aussi le type de soin spécialisé proposé. Prenez aussi connaissance du personnel évoluant dans la structure selon les soins proposés : médecins, aides-soignant(e)s, infirmières, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Chaque établissement assure plusieurs services et prestations aux locataires. Alimentation, animations, activités et loisirs visant à maintenir le lien social, moyens de transport... Essentiel Autonomie répond à toutes vos questions.