Centre Hospitalier de Langres à LANGRES | Haute-Marne

coordonnees

Centre Hospitalier de Langres à LANGRES | Haute-Marne
10 rue de La Charité
52200 LANGRES
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
21
Lits hopital jour SSR : 
6

Découvrez également

Découvrez également

Si on se base sur les prévisions de l’INSEE, le nombre de personnes âgées en situation de dépendance est censé connaître une augmentation remarquable dans les deux prochaines décennies, compte tenu particulièrement du vieillissement de la population en France. Même si on observe que la durée de vie moyenne en en état de perte d'autonomie se fige, 1 200 000 personnes seront dépendantes à l’horizon 2040, alors qu’elles sont 800 000 actuellement.
La bonne prise en charge des personnes dépendantes dépend des actions combinées des parents ou enfants et des professionnels aidants, dans ce que l’on peut qualifier de solidarité familiale. Mais aussi d’une solidarité collective qui se matérialise par des aides financières, telles que l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La mutualisation de ces deux moyens d'assistance, s’apprête à attester d' un bouleversement dans les prochaines années. Côté famille, le nombre d’aidants par senior en situation de dépendance devrait sensiblement décliner, amoindrissant ainsi l'importance de la solidarité familiale. Côté aides, les frais associés à l'APA seront, elles aussi, amenées à évoluer, et dépendront particulièrement de ses modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première prestation départementale attribuée aux personnes âgées de soixante ans et plus en état de perte d’autonomie et dont la situation demande une aide pour réaliser les actes essentiels quotidiens. Cette assistance n’est pas soumise à modalités de revenus. Toujours est-il, la partie demeurant à la charge de la personne est intimement répercuté par les revenus de son foyer.

Autre aide financière notable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle permet aux foyers les plus limités financièrement (personnes en situation de dépendance comme proches, obligés alimentaires) d'avoir des ressources financières supplémentaires et donc de rendre plus aisée une entrée dans un établissement adapté pour personnes âgées. Attention toutefois, l’ASH peut entraîner un recours sur succession (comprendre le remboursement des montants attribués à une personne après son décès).
Dans le cadre des aides ménagères autorisées par le département, le budget alloué ne concorde pas totalement au nombre d’allocataires (à l’échelle nationale, près de 80 % des bénéficiaires percevant l’ASH se voient obtenir également l’APA).

Vous ou l’un de vos proches allez intégrer un EHPAD ou une maison de retraite ? Cette fiche transmet l'intégralité des informations requises pour la bonne préparation à votre entrée.
Chaque établissement a des spécificités précises. Découvrez premièrement des renseignements utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits, surface des chambres, mais aussi le type de soin spécialisé pratiqué. Prenez aussi connaissance du personnel présent dans la structure selon les soins proposés : aides-soignant(e)s, infirmières, ergothérapeute, psychologue.
Chaque établissement propose un certain nombre de services et activités aux locataires. Alimentation, animations, activités et loisirs visant à entretenir le lien social, moyens de transport... Essentiel Autonomie apporte les réponses à toutes vos interrogations.