Polyclinique de la Baie à AVRANCHES | Manche

coordonnees

Polyclinique de la Baie à AVRANCHES | Manche
1 rue du Quesnoy
50300 AVRANCHES
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
40
Lits hopital jour SSR : 
5

Découvrez également

Découvrez également

Selon les prévisions de l’INSEE, le nombre de personnes âgées en situation de dépendance est censé connaître une augmentation remarquée dans les années à venir, du fait particulièrement du vieillissement de la population française. Même sion constate que la durée de vie moyenne en en état de perte d'autonomie se stabilise, 1 200 000 personnes seront dépendantes en 2040, alors qu’elles sont - seulement - 800 000 actuellement.
Actuellement, les personnes âgées en perte d'autonomie peuvent compter sur l’association de deux dynamiques afin de renforcer leur prise en charge. D’un côté, le soutien familial, et l'investissement des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par différentes pensions d'aide, comme l’allocation personnalisée d’autonomie.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans les années à venir. Assurément, l’aide provenant de l’entourage familial est susceptible de diminuer à cause du nombre trop faible d'aidants par rapport au nombre grandissant de personnes âgées en situation de dépendance. De plus, les dépenses relatives à l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) pourraient sérieusement changer, selon les modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première aide financière au niveau départemental versée aux personnes sexagénaires et plus en état de dépendance et dont la situation appelle à une assistance pour accomplir les actes essentiels de manière quotidienne. Cette aide n’est pas assujettie à modalités de ressources. Toutefois, la part demeurant au dépens du bénéficiaire est directement impactée par les revenus de son foyer.

Les personnes âgées en perte d’autonomie et leur famille proche peuvent aussi bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources ne sont pas suffisantes. Cette aide permet à la personne concernée d'obtenir une place dans un établissement spécialisé pour personnes âgées. Toutefois, l’ASH est assujettie à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants attribués à une personne après son décès).
En ce qui concerne les aides ménagères autorisées par le département, le budget alloué ne concorde pas totalement au nombre d’allocataires (en France, près de 80 % des bénéficiaires obtenant l'Aide sociale à l’hébergement touchent aussi l’allocation personnalisée d’autonomie).

Retrouvez sur cette fiche tous les renseignements à votre disposition pour vous permettre d'aborder de la meilleure façon votre entrée ou celle de l’un de vos proches au sein d’un EHPAD ou d'une maison de retraite médicalisée.
Chaque établissement dispose de caractéristique précises. Retrouvez premièrement des informations utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits disponibles, surface de l’espace nuit, ainsi que le type de soin spécialisé proposé. Prenez aussi connaissance du personnel évoluant dans l'établissement selon les soins proposés : médecins, infirmières, ergothérapeute, psychologue.
Chaque structure spécialisée assure plusieurs services et prestations aux locataires. Alimentation, animations, activités et loisirs destinés à entretenir la vie sociale, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie répond à vos interrogations.