Centre Régional Basse Vision à ANGERS | Maine-et-Loire

coordonnees

Centre Régional Basse Vision à ANGERS | Maine-et-Loire
4 rue de l’Abbé Frémond
49000 ANGERS
France
Voir le numéro
02 41 36 80 10

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but non lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
0
Lits hopital jour SSR : 
15

Listes des événements

Si on se base sur les études de l’INSEE, le nombre de personnes âgées en perte d'autonomie est censé croître dans les années à venir, en raison particulièrement du vieillissement de la population en France. Même si on observe que la durée de vie moyenne en en situation de dépendance se fige, 1 200 000 personnes seront dépendantes d'ici 2040, alors qu’elles sont - seulement - 800 000 actuellement.
Actuellement, les personnes en perte d'autonomie peuvent avoir confiance en la mutualisation de deux dynamiques afin d'assurer leur prise en charge. D’un côté, la solidarité de la famille, et l’aide des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par diverses pensions de soutien, comme l’allocation personnalisée d’autonomie.

La mutualisation de ces deux moyens d'assistance, va attester d' un bouleversement dans les années à venir. Côté famille, le nombre d’aidants par senior en situation de dépendance devrait sérieusement baisser, amoindrissant alors l'influence de la solidarité familiale. Côté aides, les dépenses liées à l’allocation personnalisée d’autonomie seront, elles aussi, amenées à changer, et résulteront essentiellement de ses conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante aide financière au niveau départemental attribuée aux personnes âgées de soixante ans et plus en état de perte d’autonomie et dont la situation requiert une aide pour accomplir les actes essentiels quotidiens. Cette aide n’est pas soumise à modalités de ressources. En revanche, la partie demeurant à la charge de la personne est fortement répercuté par les revenus de son foyer.

Autre aide remarquable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle permet aux foyers les plus limités financièrement (personnes en perte d’autonomie comme famille proche, obligés alimentaires) d'avoir des ressources financières supplémentaires et donc de rendre plus aisée une entrée dans une structure pour personnes âgées. Une remarque toutefois, l'Aide sociale à l'hébergement peut faire l'objet d'un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants attribués à une personne décédée).
En ce qui concerne les aides ménagères accordées par le département, le budget alloué ne concorde pas entièrement au nombre de bénéficiaires (sur le plan nationale, près de 80 % des allocataires obtenant l’ASH se voient obtenir aussi l’allocation personnalisée d’autonomie).

Découvrez sur cette fiche tous les renseignements disponibles afin de préparer de la meilleure façon votre arrivée ou celle de l’un de vos proches dépendant au sein d’un EHPAD ou d'une maison de retraite.
Chaque établissement dispose de spécificités dédiées. Découvrez premièrement des informations utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits, surface de l’espace nuit, ainsi que le type de soin spécialisé pratiqué. Prenez également connaissance du personnel soignant évoluant dans la structure selon les soins dispensés : aides-soignant(e)s, infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Selon vos critères, Essentiel Autonomie vous donne accès à tous les services proposés en matière d’activités et de vie sociale. Loisirs, alimentation, moyens d’accès pour aller à l’établissement, découvrez les éléments pratiques concernant la vie de l’établissement.