Hôpital de la Corniche Angevine à CHALONNES SUR LOIRE | Maine-et-Loire

coordonnees

Hôpital de la Corniche Angevine à CHALONNES SUR LOIRE | Maine-et-Loire
13 rue Jean Robin
49290 CHALONNES SUR LOIRE
France
Voir le numéro
02 41 74 27 00

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
30
Lits hopital jour SSR : 
0

Listes des événements

Dans quelques années, le vieillissement démographique en France mènera à une hausse du nombre de personnes âgées dépendantes : même si l'espérance de vie moyenne de la population justifiant une perte d'autonomie s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes est censé se renforcer de 400 000 personnes d’ici deux décennies, passant de 800 000 à 1 200 000 de personnes, selon l’Insee.
La prise en charge des personnes de la dépendance se matérialise par deux éléments : l’aide venant des parents ou enfants, mais aussi l'entraide collective qui s'apparente à des solutions comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. En effet, le soutien découlant des proches est susceptible de décliner compte tenu du nombre trop restreint de personnel aidant vis-à-vis du nombre grandissant de seniors en situation de dépendance. En outre, les frais incombant à l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) devraient foncièrement évoluer, selon les modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante aide départementale attribuée aux personnes sexagénaires et plus en état de perte d’autonomie et dont le statut appelle à une aide pour accomplir les actes essentiels quotidiens. Cette aide financière n’est pas soumise à modalités de ressources. Toujours est-il, la part restant à la charge de la personne est directement répercuté par les revenus de son foyer.

Les personnes âgées en situation de dépendance et leurs proches peuvent également bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont insuffisants. Cette aide financière donne la possibilité à la personne concernée d'obtenir une place dans un établissement pour personnes âgées. Néanmoins, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est soumise à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants alloués à une personne après son décès).
Parmi les aides ménagères versées par le Conseil départemental, le nombre de personnes en perte d’autonomie bénéficiaires n’est toutefois pas le même que le nombre d'aides attribuées. Par exemple, 80 % des personnes touchant l’ASH bénéficient de l’allocation personnalisée d’autonomie, de même.

Dans l'optique de bien garantir l'intégration de l’un de vos proches dans un EHPAD ou une maison de retraite médicalisée, voici, sur cette fiche, l'ensemble des informations importantes, si disponibles.
Voici donc les informations pratiques relatives aux caractéristiques de l’établissement. Sont aussi proposées les conditions relatives à l'hébergement : nombre de lits, superficie des chambres, présence d’unités de soins spécialisées, etc. Nous vous apportons enfin des précisions à propos des praticiens en place, selon les soins dispensés : psychologue, psychomotricien, médecins, kinésithérapeute, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
En fonction de vos préférences, Essentiel Autonomie vous met à disposition l'ensemble des services proposés en matière d’activités et de vie sociale. Activités, alimentation, moyens d’accès pour se rendre à l’établissement, découvrez les informations pratiques concernant le quotidien au sein et à proximité de l’établissement.