Clinique Saint Joseph à TRELAZE | Maine-et-Loire

coordonnees

Clinique Saint Joseph à TRELAZE | Maine-et-Loire
51 rue de la Foucaudière
49800 TRELAZE
France
Voir le numéro
02 41 47 71 71

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
0
Lits hopital jour SSR : 
8

Listes des événements

De 800 000 personnes âgées en perte d'autonomie aujourd’hui à 1 200 000 en 2040. Il est question, d'après au rapport de l’INSEE, de l'augmentation que devrait connaître la population française au cours des vingt prochaines années, si la durée de vie moyenne en état de dépendance se stabilise. Une accélération remarquable du nombre de personnes en perte d'autonomie à laquelle on associe vieillissement de la population.
Actuellement, les seniors en perte d'autonomie peuvent se reposer sur la mutualisation de deux forces actives pour assurer leur prise en charge. D’un côté, l'assistance familiale, et l'investissement des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par plusieurs pensions de soutien, comme l'APA.

L'association de ces deux types d'aides, s’apprête à attester d' une mutation importante dans les prochaines années. Côté famille, le nombre d’aidants par personne dépendante est voué à sensiblement diminuer, réduisant ainsi l’impact de la solidarité familiale. Côté aides, les frais liés à l’allocation personnalisée d’autonomie seront, elles également, destinées à évoluer, et relèveront essentiellement de ses conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante aide départementale reversée aux personnes âgées de 60 ans et plus en état de perte d’autonomie et dont le statut demande une aide pour accomplir les actes essentiels quotidiens. Cette aide financière n’est pas soumise à conditions de ressources. En revanche, la part demeurant à la charge de la personne est fortement impactée par les entrées financières de son foyer.

Les personnes âgées dépendantes et leurs proches peuvent également bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont limitées. Cette aide financière permet à la personne concernée d'entrer dans un établissement pour personnes âgées. Toutefois, l’ASH est soumise à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes allouées à une personne décédée).
En ce qui concerne les aides ménagères autorisées par le département, le budget alloué ne coïncide pas forcément avec le nombre de bénéficiaires (en France, en moyenne 80 % des allocataires obtenant l’ASH touchent aussi l’APA).

Afin de mieux préparer et anticiper l'intégration de l’un de vos proches dans un établissement spécialisé, vous trouverez, sur cette fiche, l'ensemble des informations importantes, si elles sont disponibles.
Retrouvez les informations importantes liées aux caractéristiques de la structure. Découvrez également les conditions relatives à l'hébergement : nombre de lits, taille des chambres, présence d’unités de soins spécialisées... Obtenez aussi des détails concernant les professionnels de santé en place, selon les soins proposés : psychologue, psychomotricien, médecins, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Alimentation, animations, prestations : notre site liste les activités dispensées et les moyens d’accès de chaque établissement.