Centre Hospitalier Théophile Roussel à FLORAC | Lozère

coordonnees

Centre Hospitalier Théophile Roussel | Lozère
Quartier de l'Oultre
48400 FLORAC
France
Voir le numéro
04 66 49 63 00

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
10
Lits hopital jour SSR : 
0

De 800 000 personnes âgées en perte d'autonomie aujourd’hui à 1 200 000 en 2040. Il est question, d'après aux études de l’INSEE, de l'augmentation que pourrait bien connaître la population française pendant les vingt prochaines années, si l'espérance de vie moyenne en état de dépendance se stabilise. Une accélération significative du nombre de personnes dépendantes à laquelle on associe vieillissement de la population.
Actuellement, les personnes âgées dépendantes peuvent avoir confiance en l’association de deux dynamiques pour renforcer leur prise en charge. D’un côté, la solidarité de la famille, et la présence des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par diverses pensions de soutien, comme l’allocation personnalisée d’autonomie.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. Effectivement, l’aide découlant des proches pourrait décliner en raison du nombre insuffisant d'aidants vis-à-vis du nombre conséquent de seniors en perte d'autonomie. En outre, les dépenses relatives à l'APA pourraient foncièrement évoluer, selon les conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante aide financière au niveau départemental reversée aux personnes âgées de 60 ans et plus en situation de perte d’autonomie et dont le statut requiert une aide pour accomplir les actes essentiels de tous les jours. Cette aide n’est pas assujettie à conditions de revenus. Par contre, la partie demeurant au dépens du bénéficiaire est directement répercuté par les revenus de son foyer.

Les personnes âgées en perte d’autonomie et leurs proches peuvent aussi bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources ne sont pas suffisantes. Cette aide donne la possibilité au bénéficiaire d'obtenir une place dans une structure spécialisée pour personnes âgées. Toutefois, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est assujettie à un recours sur succession (comprendre le remboursement des sommes attribuées à une personne après son décès).
Parmi les aides ménagères versées par le Conseil départemental, le nombre de personnes en situation de dépendance allocataires n’est cependant pas identique au nombre de prestations reversées. Par exemple, 80 % des personnes percevant l’ASH ont accès à l’allocation personnalisée d’autonomie, de même.

Retrouvez sur cette fiche l'ensemble des renseignements disponibles pour vous aider à anticiper parfaitement votre arrivée ou celle de l’un de vos proches au sein d’un EHPAD ou d'une maison de retraite.
Chaque établissement dispose de caractéristiques propres. Découvrez tout d’abord des indications utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits, surface des chambres, ainsi que le type de soin spécialisé pratiqué. Prenez ensuite connaissance du personnel présent dans la structure selon les soins apportés : infirmières, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Chaque structure spécialisée assure plusieurs services et activités aux locataires. Restauration, animations, activités et loisirs destinés à maintenir le lien social, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie répond à vos questions.