Centre de réadaptation du Confluent à NANTES | Loire-Atlantique

coordonnees

Centre de réadaptation du Confluent à NANTES | Loire-Atlantique
6 bis rue Eric Tabarly
44109 NANTES
France
Voir le numéro
02 28 25 88 00

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but non lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
50
Lits hopital jour SSR : 
30

Listes des événements

1 200 000 personnes âgées en situation de dépendance, soit une augmentation de 400 000 en 2040. Il s’agit, d'après aux études de l’INSEE, de la croissance que pourrait bien connaître la France au cours des vingt prochaines années, si la durée de vie moyenne en état de dépendance se stabilise. Une accélération remarquable du nombre de personnes en situation de dépendance liée au vieillissement de la population.
Actuellement, les seniors dépendants peuvent compter sur l’association de deux forces actives afin d'assurer leur prise en charge. D’un côté, le soutien de la famille, et l’aide des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par diverses pensions de soutien, comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La combinaison de ces deux forces, s’apprête à faire constater une mutation importante dans les prochaines années. Côté famille, le nombre d’aidants par personne en situation de dépendance est voué à considérablement diminuer, amoindrissant par conséquent l'importance de la solidarité familiale. Côté aides, les dépenses associées à l'APA (allocation personnalisée d’autonomie) seront, elles aussi, vouées à changer, et relèveront essentiellement de ses modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante aide financière au niveau départemental attribuée aux personnes sexagénaires et plus en situation de perte d’autonomie et dont la situation implique une aide pour effectuer les actes essentiels du quotidien. Cette aide n’est pas assujettie à modalités de ressources. Toujours est-il, la partie demeurant au dépens du bénéficiaire est directement impactée par les entrées financières de son foyer.

Autre allocation notable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle permet aux foyers les plus limités financièrement (personnes en perte d’autonomie comme famille proche, obligés alimentaires) de financer et donc de rendre plus facile une entrée dans une structure pour seniors. Attention toutefois, l’ASH peut entraîner un recours sur succession (comprendre le remboursement des montants alloués à une personne décédée).
Dans le cadre des aides ménagères autorisées par le département, le nombre de prestations versées ne concorde pas entièrement au nombre de bénéficiaires (à l’échelle nationale, près de 80 % des allocataires percevant l’ASH touchent aussi l’allocation personnalisée d’autonomie).

Accédez à sur cette fiche établissement tous les renseignements disponibles pour vous aider à préparer idéalement votre entrée ou celle de l’un de vos proches dépendant dans un EHPAD ou d'une maison de retraite.
Chaque établissement dispose de spécificités dédiées. Retrouvez premièrement des renseignements utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits, surface des chambres, mais aussi le type de soin spécialisé proposé. Prenez également connaissance du personnel médical évoluant dans l'établissement selon les soins apportés : médecins, infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Chaque structure assure un certain nombre de services et activités aux résidents. Restauration, animations, activités et loisirs destinés à entretenir la vie sociale, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie apporte les réponses à vos interrogations.