Hôpital Inter Communal du Pays de Retz - Site de Paimboeuf à PAIMBOEUF | Loire-Atlantique

coordonnees

Hôpital Inter Communal du Pays de Retz - Site de Paimboeuf à PAIMBOEUF | Loire-Atlantique
Rue Pierre Jubau
44560 PAIMBOEUF
France
Voir le numéro
02 40 27 50 37

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
27
Lits hopital jour SSR : 
0

Plan d’accès et cadre

Listes des événements

Si on se base sur les prévisions de l’INSEE, le nombre de personnes âgées en perte d'autonomie devrait augmenter dans les deux prochaines décennies, du fait particulièrement du vieillissement de la population en France. Même si on observe que la durée de vie moyenne en état de dépendance se stabilise, 1 200 000 personnes seront dépendantes en 2040, alors qu’elles sont - seulement - 800 000 actuellement.
Actuellement, les seniors en perte d'autonomie peuvent compter sur l’association de deux forces actives afin de permettre leur prise en charge. D’un côté, la solidarité familiale, et la présence des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, représentée par diverses pensions de soutien, comme l’allocation personnalisée d’autonomie.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans les années à venir. Assurément, le soutien émanant des proches pourrait décliner à cause du nombre trop restreint de personnel aidant vis-à-vis du nombre croissant de seniors en perte d'autonomie. En outre, les frais au titre de l'APA devraient nettement évoluer, en proportion des conditions d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la première prestation locale destinée aux personnes âgées d'au moins 60 ans, estimées en perte d’autonomie et qui, avec l'appui de cette allocation, peuvent continuer à accomplir les actes quotidiens. Si l’APA n’est pas attribuée selon des pensions de la personne âgée, il reste tout de même à verser une partie variable définie à partir des ressources du foyer.

Les personnes âgées en situation de dépendance et leurs proches peuvent aussi bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont insuffisantes. Cette aide permet à la personne concernée d'entrer dans un établissement spécialisé pour personnes âgées. Néanmoins, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est soumise à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes attribuées à une personne décédée).
Parmi les aides ménagères allouées par le Conseil départemental, le nombre de personnes en perte d’autonomie allocataires n’est toutefois pas le même que le nombre d'aides attribuées. Par exemple, 80 % des personnes touchant l’ASH bénéficient de l’allocation personnalisée d’autonomie, également.

Retrouvez sur cette fiche l'ensemble des informations à votre disposition pour vous aider à aborder parfaitement votre arrivée ou celle de l’un de vos proches au sein d’un EHPAD ou d'une maison de retraite médicalisée.
Voici donc les informations importantes liées aux spécificités de l’établissement. Sont aussi proposées les conditions relatives à l'hébergement : nombre de lits, superficie des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées, etc. Obtenez aussi des détails à propos des praticiens en place, selon les soins proposés : psychologue, médecins, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Selon vos recherches, Essentiel Autonomie vous donne accès à tous les services proposés en matière d’activités et de vie sociale. Activités, alimentation, moyens d’accès à l’établissement, découvrez les éléments pratiques concernant le quotidien au sein de l’établissement.