Clinique Mutualiste de l'Estuaire à SAINT NAZAIRE | Loire-Atlantique

coordonnees

Clinique Mutualiste de l'Estuaire à SAINT NAZAIRE | Loire-Atlantique
11 Boulevard Georges Charpak
44600 ST NAZAIRE
France
Voir le numéro
02 72 27 53 00

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but non lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
80
Lits hopital jour SSR : 
0

Plan d’accès et cadre

Listes des événements

Dans une vingtaine d'années, en France, le vieillissement de la population se traduira par une hausse du nombre de personnes âgées en perte d'autonomie : même si l'espérance de vie moyenne de la population justifiant une perte d'autonomie s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes devrait s'accentuer de 50% d’ici à 2040, passant de 800 000 à 1 200 000 de personnes, selon l’Insee.
Actuellement, les personnes dépendantes peuvent se reposer sur l'impulsion de deux dynamiques pour renforcer leur prise en charge. D’un côté, le soutien de la famille, et l’aide des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par plusieurs pensions d'aide, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans les années à venir. Effectivement, le soutien découlant des proches pourrait décliner en raison du nombre trop faible d'aidants vis-à-vis du nombre grandissant de seniors en perte d'autonomie. Par ailleurs, les dépenses au titre de l'allocation personnalisée d’autonomie devraient fortement changer, en proportion des conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première prestation départementale attribuée aux personnes âgées de soixante ans et plus en situation de dépendance et dont le statut appelle à une aide pour réaliser les actes essentiels de tous les jours. Cette aide n’est pas soumise à modalités de ressources. Toujours est-il, la partie demeurant à la charge de la personne est intimement impactée par les ressources de son foyer.

Les personnes âgées dépendantes et leurs proches peuvent aussi bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont trop faibles. Cette aide donne la possibilité au bénéficiaire d’accéder à un établissement spécialisé pour personnes âgées. Cependant, l’ASH est soumise à un recours sur succession (comprendre le remboursement des sommes attribuées à une personne décédée).
Dans le cadre des aides ménagères accordées par le département, le budget alloué ne concorde pas entièrement au nombre de bénéficiaires (à l’échelle nationale, environ 80 % des allocataires percevant l'Aide sociale à l’hébergement touchent également l’allocation personnalisée d’autonomie).

Retrouvez sur cette fiche, toutes les précisions que nous avons avec pour objectif de vous aider dans la préparation de votre entrée ou celle d’un de vos parents dans une structure spécialisée.
Chaque établissement a des caractéristique dédiées. Découvrez tout d’abord des indications utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits, surface de l’espace nuit, ainsi que le type de soin spécialisé proposé. Prenez également connaissance du personnel présent dans l'établissement selon les soins apportés : infirmières, ergothérapeute, psychologue.
En fonction de vos préférences, Essentiel Autonomie vous informe sur l'ensemble des services proposés en matière d’activités et de vie sociale. Animations, alimentation, moyens d’accès pour aller à l'EHPAD ou la maison de retraite, découvrez les informations pratiques concernant la vie quotidienne au sein de l’établissement.