Hôpital Pierre Gallice à LANGEAC | Haute-Loire

coordonnees

Hôpital Pierre Gallice à LANGEAC | Haute-Loire
Rue du 19 Mars 1962
43300 LANGEAC
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
10
Lits hopital jour SSR

Plan d’accès et cadre

Découvrez également

Découvrez également

Si on se base sur les rapports de l’INSEE, le nombre de personnes âgées en perte d'autonomie devrait croître dans les deux prochaines décennies, en raison notamment du vieillissement de la population en France. Même si la durée de vie moyenne en en état de perte d'autonomie se stabilise, 1 200 000 personnes seront sujettes à une perte d'autonomie à l’horizon 2040, alors qu’elles sont - seulement - 800 000 actuellement.
Actuellement, les seniors dépendants peuvent compter sur l’association de deux forces actives afin de renforcer leur prise en charge. D’un côté, la solidarité de la famille, et la présence des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par différentes pensions de soutien, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans les années à venir. Assurément, le soutien provenant de l’entourage familial pourrait diminuer en raison du nombre trop restreint d'aidants vis-à-vis du nombre conséquent de seniors en situation de dépendance. Par ailleurs, les frais relatifs à l'allocation personnalisée d’autonomie devraient sérieusement croître, en proportion des conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première aide financière au niveau départemental versée aux personnes âgées de soixante ans et plus en situation de dépendance et dont le statut appelle à une assistance pour accomplir les actes essentiels de tous les jours. Cette assistance n’est pas soumise à modalités de revenus. Par contre, la partie restant à la charge du bénéficiaire est directement répercuté par les ressources de son foyer.

Autre allocation notable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle permet aux foyers les plus modestes (personnes dépendantes comme famille proche, obligés alimentaires) de financer et donc de rendre plus aisée une entrée dans une structure adaptée pour personnes âgées. Attention cependant, l’ASH peut faire l'objet d'un recours sur succession (comprendre le remboursement des montants alloués à une personne décédée).
Dernière prestation : les aides ménagères versées par le Conseil départemental. Le nombre de prestations qui sont accordées ne correspond pas exactement au nombre de bénéficiaires : par exemple, près de 80 % des bénéficiaires de l'Aide sociale à l’hébergement en France perçoivent aussi l’allocation personnalisée d’autonomie.

De manière à bien préparer et anticiper l’arrivée de l’un de vos parents proches au sein d'une structure spécialisée, voici, sur cette fiche, l'ensemble des informations importantes, si disponibles.
Chaque établissement dispose de caractéristiques propres. Retrouvez tout d’abord des informations utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits, surface des chambres, ainsi que le type de soin spécialisé dispensé. Prenez ensuite connaissance du personnel soignant évoluant dans la structure selon les soins dispensés : médecins, aides-soignant(e)s, infirmières, ergothérapeute, psychologue.
Selon vos préférences, Essentiel Autonomie vous met à disposition l'ensemble des services proposés en matière d’activités et de vie sociale. Loisirs, alimentation, moyens d’accès pour aller à l'EHPAD ou la maison de retraite, découvrez les éléments pratiques concernant la vie au sein de l’établissement.