Maison de Convalescence de Jalavoux à AIGUILHE | Haute-Loire

coordonnees

Maison de Convalescence de Jalavoux à AIGUILHE | Haute-Loire
Chemin de Jalavoux
43000 AIGUILHE
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but non lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
42
Lits hopital jour SSR

Plan d’accès et cadre

Découvrez également

Découvrez également

Dans quelques années, le vieillissement démographique en France se traduira par une hausse du nombre de personnes âgées en situation de dépendance : même si la durée de vie moyenne des Français justifiant une perte d'autonomie se stabilise, le nombre de personnes dépendantes devrait se renforcer de 400 000 personnes d’ici deux décennies, passant de 800 000 à 1 200 000 de personnes, d’après l’Insee.
Actuellement, les personnes en situation de dépendance peuvent se reposer sur l’association de deux dynamiques afin de permettre leur prise en charge. D’un côté, l'assistance familiale, et l’aide des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, représentée par diverses pensions de soutien, comme l’allocation personnalisée d’autonomie.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. En effet, l'assistance découlant de l’entourage familial pourrait diminuer en raison du nombre insuffisant d'aidants par rapport au nombre conséquent de seniors en situation de dépendance. De plus, les frais au titre de l'APA sont censées sérieusement évoluer, selon les conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante prestation départementale allouée aux personnes sexagénaires et plus en situation de perte d’autonomie et dont le statut implique une assistance pour accomplir les actes essentiels quotidiennement. Cette aide n’est pas assujettie à conditions de revenus. En revanche, la part restant au dépens du bénéficiaire est intimement impactée par les revenus de son foyer.

Autre aide financière notable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle permet aux foyers les plus limités financièrement (personnes en situation de dépendance comme proches, obligés alimentaires) de financer et donc de faciliter une entrée dans une structure spécialisée pour seniors. Attention toutefois, l'Aide sociale à l'hébergement peut entraîner un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes attribuées à une personne décédée).
En ce qui concerne les aides ménagères accordées par le département, le budget alloué ne coïncide pas forcément avec le nombre d’allocataires (en France, environ 80 % des allocataires obtenant l’ASH se voient obtenir aussi l’allocation personnalisée d’autonomie).

En vue de mieux préparer et anticiper l’arrivée de l’un de vos parents proches au sein d'un établissement spécialisé, vous trouverez, sur cette fiche, l'ensemble des informations essentielles, si disponibles.
Sont donc énoncées ici les informations importantes relatives aux caractéristiques de l’établissement. Sont aussi proposées les conditions relatives à l'hébergement : nombre de lits, superficie des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées... Nous vous apportons enfin des informations concernant les praticiens en place, en fonction des soins proposés : psychologue, médecins, kinésithérapeute, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque établissement spécialisé assure un certain nombre de services et prestations aux locataires. Alimentation, animations, activités et loisirs destinés à entretenir le lien social, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie apporte les réponses à toutes vos questions.