Centre Hospitalier de Saint Bonnet le Château à SAINT BONNET LE CHATEAU | Loire

coordonnees

Centre Hospitalier de Saint Bonnet le Château à SAINT BONNET LE CHATEAU | Loire
5 place Lagnier
42380 ST BONNET LE CHATEAU
France
Voir le numéro
04 77 50 55 00

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
22
Lits hopital jour SSR : 
0

Plan d’accès et cadre

Dans un avenir proche, le vieillissement démographique en France mènera à un accroissement du nombre de personnes âgées en perte d'autonomie : même si la durée de vie moyenne de la population justifiant une perte d'autonomie s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes est censé s'accélérer de de moitié plus d’ici à 2040, atteignant 1 200 000 de personnes, selon l’Insee.
Les aides proposées aux personnes dépendantes résultent de nos jours de leurs proches et de diverses offres comme l'APA. Elles disposent d’une solidarité familiale et d’une mobilisation collective.

L'association de ces deux types d'aides, s’apprête à attester d' une mutation importante dans les prochaines années. Côté famille, le nombre d’aidants par personne dépendante est voué à sensiblement décliner, réduisant alors l’impact de la solidarité familiale. Côté aides, les dépenses liées à l'APA (allocation personnalisée d’autonomie) seront, elles aussi, destinées à évoluer, et résulteront principalement de ses modalités d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la principale prestation locale versée aux personnes âgées d'au moins 60 ans, diagnostiquées en perte d’autonomie et qui, via cette allocation, sont toujours capables de continuer à accomplir les actes quotidiens. Si l’APA n’est pas attribuée en fonction des pensions de la personne âgée, il reste tout de même à acquitter une partie variable qui dépend des ressources perçues du foyer.

Les personnes âgées en situation de dépendance et leur famille proche peuvent également bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont limitées. Cette aide financière donne la possibilité à la personne concernée d'entrer dans un établissement pour personnes âgées. Néanmoins, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est soumise à un recours sur succession (comprendre le remboursement des sommes allouées à une personne décédée).
Dans le cadre des aides ménagères autorisées par le département, le nombre de prestations versées ne coïncide pas systématiquement avec le nombre d’allocataires (en France, près de 80 % des bénéficiaires percevant l'Aide sociale à l’hébergement se voient obtenir aussi l’allocation personnalisée d’autonomie).

Retrouvez dans cette catégorie, toutes les informations disponibles avec pour objectif de vous aider à anticiper votre accueil ou celui d’un de vos parents dans une structure spécialisée.
Sont donc énoncées ici les informations pratiques relatives aux spécificités de la structure. Sont également proposées les conditions spécifiques d’hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, superficie des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées... Nous vous apportons enfin des précisions concernant le personnel en place, en fonction des soins proposés : psychologue, psychomotricien, médecins, kinésithérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque établissement propose plusieurs services et prestations aux résidents. Alimentation, animations, activités et loisirs destinés à maintenir le lien social, moyens de transport... Essentiel Autonomie apporte les réponses à vos interrogations.