Institut Médical de Sologne à LAMOTTE BEUVRON | Loir-et-Cher

coordonnees

Institut Médical de Sologne à LAMOTTE BEUVRON | Loir-et-Cher
1 rue Cécile Boucher
41600 LAMOTTE BEUVRON
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
180
Lits hopital jour SSR : 
20

Plan d’accès et cadre

Découvrez également

Découvrez également

De 800 000 personnes âgées dépendantes aujourd’hui à 1 200 000 en 2040. Il s’agit, d'après l’INSEE, de l’évolution que pourrait bien connaître la France pendant les vingt prochaines années, si toutefois la durée de vie moyenne en situation de dépendance se stabilise. Une augmentation significative du nombre de personnes en situation de dépendance à laquelle on associe vieillissement de la population.
Actuellement, les personnes en situation de dépendance peuvent compter sur l'impulsion de deux forces actives pour renforcer leur prise en charge. D’un côté, l'assistance familiale, et l'investissement des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par différentes pensions de soutien, comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La mutualisation de ces deux moyens d'assistance, est en passe de connaître un bouleversement dans les années à venir. Côté famille, le nombre d’aidants par personne dépendante est voué à considérablement décliner, allégeant ainsi le poids de la solidarité familiale. Côté aides, les dépenses adjointes à l'APA (allocation personnalisée d’autonomie) seront, elles aussi, vouées à changer, et dépendront particulièrement de ses conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante aide départementale reversée aux personnes âgées de soixante ans et plus en situation de dépendance et dont le statut demande une assistance pour réaliser les actes essentiels quotidiennement. Cette aide n’est pas assujettie à conditions de revenus. En revanche, la part restant au dépens de la personne est directement impactée par les entrées financières de son foyer.

Les personnes âgées en situation de dépendance et leur famille proche peuvent aussi bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont trop faibles. Cette aide donne la possibilité à la personne concernée d'obtenir une place dans un établissement spécialisé pour personnes âgées. Toutefois, l’ASH est soumise à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes attribuées à une personne après son décès).
Parmi les aides ménagères allouées par le département, le nombre de personnes dépendantes bénéficiaires n’est toutefois pas identique au nombre d'aides reversées. Par exemple, 80 % des personnes touchant l’ASH ont recours à l’allocation personnalisée d’autonomie, de même.

Afin de mieux préparer et anticiper l'intégration de l’un de vos proches dans une structure spécialisée, vous trouverez, sur cette fiche, l'ensemble des informations importantes, si disponibles.
Sont donc énoncées ici les informations pratiques liées aux spécificités de l’établissement. Découvrez aussi les conditions relatives à l'hébergement : nombre de lits, superficie des chambres, présence d’unités de soins spécialisées, etc. Nous vous apportons enfin des précisions à propos des praticiens en place, selon les soins dispensés : psychologue, psychomotricien, médecins, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque structure spécialisée propose plusieurs services et prestations aux résidents. Alimentation, animations, activités et loisirs destinés à maintenir le lien social, moyens de transport... Essentiel Autonomie répond à toutes vos interrogations.