Clinique Jean Giono à MANOSQUE | Alpes-de-Haute-Provence

coordonnees

Clinique Jean Giono à MANOSQUE | Alpes-de-Haute-Provence
81 avenue Charles de Gaulle
04100 MANOSQUE
France
Voir le numéro
04 92 70 66 00

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
83
Lits hopital jour SSR : 
0

Plan d’accès et cadre

1 200 000 personnes âgées en situation de dépendance, soit une augmentation de 400 000 en 2040. Il s’agit, d'après au rapport de l’INSEE, de la croissance que devrait connaître la France pendant les vingt prochaines années, si la durée de vie moyenne en situation de dépendance reste stable. Une accélération significative du nombre de personnes dépendantes à laquelle peut associer le vieillissement de la population.
Actuellement, les personnes dépendantes peuvent avoir confiance en l’association de deux forces actives afin de renforcer leur prise en charge. D’un côté, l'assistance de la famille, et l’aide des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par plusieurs pensions de soutien, comme l’allocation personnalisée d’autonomie.

L'association de ces deux types d'aides, est en passe de connaître une mutation importante dans les années à venir. Côté famille, le nombre d’aidants par senior en situation de dépendance est voué à considérablement diminuer, amoindrissant par conséquent l'importance de la solidarité familiale. Côté aides, les dépenses liées à l’allocation personnalisée d’autonomie seront, elles également, amenées à changer, et dépendront essentiellement de ses conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la principale aide financière départementale allouée aux personnes âgées de 60 ans et plus en situation de dépendance et dont le statut requiert une assistance pour effectuer les actes essentiels quotidiennement. Cette aide financière n’est pas assujettie à conditions de revenus. En revanche, la partie demeurant au dépens de la personne est intimement répercuté par les ressources de son foyer.

Autre aide notable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle permet aux foyers les plus modestes (personnes dépendantes comme famille proche, obligés alimentaires) de financer et donc de rendre plus aisée une entrée dans un établissement pour seniors. Une remarque toutefois, l'Aide sociale à l'hébergement peut faire l'objet d'un recours sur succession (comprendre le remboursement des montants attribués à une personne après son décès).
Dans le cadre des aides ménagères accordées par le département, le nombre de prestations versées ne coïncide pas systématiquement avec le nombre de bénéficiaires (en France, en moyenne 80 % des allocataires obtenant l'Aide sociale à l’hébergement se voient obtenir aussi l’allocation personnalisée d’autonomie).

Retrouvez sur cette fiche établissement, l'ensemble des informations disponibles afin de vous aider dans la préparation de votre entrée ou celle d’un de vos parents dans un établissement spécialisé.
Voici donc les informations importantes relatives aux caractéristiques de l’établissement. Sont également proposées les conditions spécifiques d’hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, taille des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées... Obtenez aussi des informations à propos des professionnels de santé en place, en fonction des soins proposés : psychologue, psychomotricien, médecins, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Quels sont les services et activités proposés en termes de maintien du lien social et de loisirs dans les différentes structures ? Essentiel Autonomie tente de répondre à toutes vos questions à propose de la restauration proposée, les animations et activités dispensées, les loisirs, les moyens de transport et la localisation de l’établissement.