Centre Européen de Rééducation du Sportif à CAPBRETON | Landes

coordonnees

Centre Européen de Rééducation du Sportif à CAPBRETON | Landes
83 avenue de Lattre Tassigny
40130 CAPBRETON
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
120
Lits hopital jour SSR : 
6

Plan d’accès et cadre

Découvrez également

Découvrez également

Dans une vingtaine d'années, en France, le vieillissement de la population mènera à une augmentation du nombre de personnes âgées dépendantes : si l'espérance de vie moyenne de la population en situation de dépendance s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes est censé se renforcer de 50% d’ici à 2040, passant de 800 000 à 1 200 000 de personnes, d’après l’Insee.
Actuellement, les seniors dépendants peuvent avoir confiance en la mutualisation de deux dynamiques pour assurer leur prise en charge. D’un côté, le soutien de la famille, et l’aide des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par plusieurs pensions de soutien, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. Assurément, le soutien provenant des proches est susceptible de décliner à cause du nombre trop restreint d'aidants vis-à-vis du nombre grandissant de seniors en situation de dépendance. Par ailleurs, les dépenses relatives à l'allocation personnalisée d’autonomie pourraient sérieusement évoluer, en proportion des conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première prestation départementale attribuée aux personnes sexagénaires et plus en situation de dépendance et dont la situation requiert une aide pour accomplir les actes essentiels quotidiens. Cette aide financière n’est pas assujettie à conditions de ressources. En revanche, la part restant à la charge du bénéficiaire est directement impactée par les entrées financières de son foyer.

Les personnes âgées en situation de dépendance et leur famille proche peuvent aussi profiter de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources ne sont pas suffisantes. Cette aide financière permet au bénéficiaire d'obtenir une place dans un établissement spécialisé pour personnes âgées. Néanmoins, l’ASH est assujettie à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants alloués à une personne après son décès).
En ce qui concerne les aides ménagères autorisées par le Conseil départemental, le nombre de prestations versées ne coïncide pas systématiquement avec le nombre de bénéficiaires (en France, près de 80 % des bénéficiaires obtenant l'Aide sociale à l’hébergement touchent également l’APA).

De manière à bien préparer et anticiper l’arrivée de l’un de vos proches dans un établissement spécialisé, vous trouverez, sur cette fiche, toutes les informations importantes, si elles sont disponibles.
Sont donc énoncées ici les informations pratiques relatives aux spécificités de la structure. Sont également proposées les conditions relatives à l'hébergement : nombre de lits, superficie des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées... Obtenez aussi des précisions à propos du personnel en place, selon les soins proposés : psychologue, médecins, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque structure spécialisée assure plusieurs services et activités aux résidents. Restauration, animations, activités et loisirs visant à entretenir le lien social, moyens de transport... Essentiel Autonomie répond à vos interrogations.