Centre Hospitalier de Morez à HAUTS DE BIENNE | Jura

coordonnees

Centre Hospitalier de Morez à HAUTS DE BIENNE | Jura
Les Essarts
39403 MOREZ
France
Voir le numéro
03 84 34 24 34

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
25
Lits hopital jour SSR : 
0

Plan d’accès et cadre

1 200 000 personnes âgées en situation de dépendance, soit une augmentation de 400 000 en 2040. Il s’agit, d'après au rapport de l’INSEE, de l'augmentation que pourrait bien connaître la population française pendant les vingt prochaines années, si toutefois l'espérance de vie moyenne en situation de dépendance se stabilise. Une accélération significative du nombre de personnes en perte d'autonomie à laquelle peut associer le vieillissement de la population.
Actuellement, les personnes âgées en perte d'autonomie peuvent compter sur la mutualisation de deux forces actives pour assurer leur prise en charge. D’un côté, la solidarité de la famille, et l’aide des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par diverses pensions d'aide, comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. Assurément, l'assistance provenant des proches est susceptible de décliner compte tenu du nombre insuffisant de personnel aidant par rapport au nombre grandissant de personnes âgées en situation de dépendance. Par ailleurs, les dépenses au titre de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) devraient sérieusement croître, en fonction des conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante prestation départementale allouée aux personnes âgées de 60 ans et plus en situation de perte d’autonomie et dont le statut requiert une aide pour réaliser les actes essentiels de manière quotidienne. Cette assistance n’est pas assujettie à modalités de revenus. Toujours est-il, la part demeurant au dépens du bénéficiaire est intimement influencée par les revenus de son foyer.

Autre aide remarquable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle donne la possibilité aux foyers les plus modestes (personnes en situation de dépendance comme proches, obligés alimentaires) de financer et donc de faciliter une entrée dans un établissement pour seniors. Une remarque toutefois, l'Aide sociale à l'hébergement peut faire l'objet d'un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes attribuées à une personne après son décès).
Parmi les aides ménagères allouées par le département, le nombre de personnes en perte d’autonomie bénéficiaires n’est toutefois pas le même que le nombre d'aides attribuées. Par exemple, 80 % des personnes touchant l’ASH ont recours à l’APA, également.

Vous ou l’un de vos proches allez intégrer un établissement spécialisé ? Cette fiche établissement dispose de l'intégralité des renseignements que vous recherchez pour bien préparer votre inscription.
Chaque établissement dispose de caractéristique précises. Retrouvez tout d’abord des informations utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits, surface des chambres, ainsi que le type de soin spécialisé pratiqué. Prenez aussi connaissance du personnel médical présent dans la structure selon les soins proposés : médecins, aides-soignant(e)s, infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychologue.
Quels sont les services et activités proposés en matière de vie sociale et de loisirs dans les différentes structures ? Essentiel Autonomie tente de répondre à vos questions concernant la restauration proposée, les animations et activités dispensées, les loisirs, les moyens de transport et le plan d'accès à l’établissement.