Centre Hospitalier de Tullins à TULLINS | Isère

coordonnees

Centre Hospitalier de Tullins à TULLINS | Isère
18 boulevard Michel Perret
38517 TULLINS
France
Voir le numéro
04 76 07 30 30

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
63
Lits hopital jour SSR : 
15

Plan d’accès et cadre

Listes des événements

Dans un avenir proche, en France, l'évolution démographique mènera à une hausse du nombre de personnes âgées dépendantes : si la durée de vie moyenne des Français justifiant une perte d'autonomie s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes est censé s'accélérer de 400 000 personnes d’ici à 2040, passant de 800 000 à 1 200 000 de personnes, au vu des données de l’Insee.
Actuellement, les personnes âgées en perte d'autonomie peuvent compter sur l'impulsion de deux dynamiques pour renforcer leur prise en charge. D’un côté, le soutien familial, et l’aide des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par plusieurs pensions de soutien, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. Assurément, le soutien découlant des proches pourrait diminuer à cause du nombre trop restreint d'aidants par rapport au nombre croissant de seniors en perte d'autonomie. En outre, les frais incombant à l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) pourraient nettement changer, selon les modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante aide départementale attribuée aux personnes âgées de 60 ans et plus en situation de dépendance et dont le statut implique une assistance pour réaliser les actes essentiels quotidiennement. Cette aide n’est pas assujettie à modalités de revenus. En revanche, la part demeurant à la charge de la personne est intimement répercuté par les revenus de son foyer.

Les personnes âgées en situation de dépendance et leurs proches peuvent aussi bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont faibles. Cette aide permet à la personne concernée d’accéder à une structure spécialisée pour personnes âgées. Néanmoins, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est soumise à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes allouées à une personne après son décès).
En ce qui concerne les aides ménagères autorisées par le département, le budget alloué ne concorde pas totalement au nombre de bénéficiaires (à l’échelle nationale, environ 80 % des bénéficiaires obtenant l’ASH touchent également l’APA).

Accédez à sur cette fiche établissement l'ensemble des renseignements à votre disposition pour vous aider à aborder de la meilleure façon votre entrée ou celle de l’un de vos proches dans un EHPAD ou d'une maison de retraite médicalisée.
Chaque établissement dispose de caractéristiques propres. Découvrez premièrement des renseignements utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits disponibles, surface des chambres, mais aussi le type de soin spécialisé proposé. Prenez également connaissance du personnel médical évoluant dans la structure selon les soins apportés : aides-soignant(e)s, infirmières, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Chaque structure spécialisée propose quelques services et prestations aux locataires. Alimentation, animations, activités et loisirs visant à entretenir la vie sociale, moyens de transport... Essentiel Autonomie apporte les réponses à vos questions.