Centre Hospitalier de Luynes à LUYNES | Indre-et-Loire

coordonnees

Centre Hospitalier de Luynes à LUYNES | Indre-et-Loire
28 avenue du Clos Mignot
37230 LUYNES
France
Voir le numéro
02 47 55 30 30

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
70
Lits hopital jour SSR : 
0

Plan d’accès et cadre

Listes des événements

Si on se base sur les rapports de l’INSEE, le nombre de personnes âgées en situation de dépendance est censé augmenter dans les années à venir, en raison notamment du vieillissement de la population en France. Même si on observe que la durée de vie moyenne en état de dépendance se stabilise, 1 200 000 personnes seront dépendantes à l’horizon 2040, alors qu’elles sont - seulement - 800 000 actuellement.
Actuellement, les personnes en perte d'autonomie peuvent se reposer sur l’association de deux dynamiques afin d'assurer leur prise en charge. D’un côté, l'assistance familiale, et la présence des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par plusieurs pensions d'aide, comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La mutualisation de ces deux moyens d'assistance, s’apprête à faire constater une mutation importante dans les années à venir. Côté famille, le nombre d’aidants par personne âgée dépendante est voué à sensiblement diminuer, allégeant par conséquent le poids de la solidarité familiale. Côté aides, les frais liés à l'APA seront, elles aussi, destinées à être modifiées, et dépendront particulièrement de ses conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première aide financière au niveau départemental allouée aux personnes âgées de soixante ans et plus en état de perte d’autonomie et dont le statut implique une assistance pour effectuer les actes essentiels de tous les jours. Cette aide financière n’est pas assujettie à conditions de revenus. Toutefois, la partie restant au dépens de la personne est directement impactée par les revenus de son foyer.

Les personnes âgées dépendantes et leur famille proche peuvent également bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont trop limitées. Cette aide donne la possibilité au bénéficiaire d'entrer dans un établissement pour personnes âgées. Cependant, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est soumise à un recours sur succession (comprendre le remboursement des sommes attribuées à une personne décédée).
Parmi les aides ménagères reversées par le Conseil départemental, le nombre de personnes en perte d’autonomie bénéficiaires n’est toutefois pas identique au nombre de prestations attribuées. Par exemple, 80 % des personnes percevant l'Aide sociale à l’hébergement bénéficient de l’APA, également.

En vue de mieux préparer et anticiper l'entrée de l’un de vos proches au sein d'un établissement spécialisé, nous vous proposons, sur cette fiche établissement, toutes les informations essentielles, si elles sont disponibles.
Chaque établissement dispose de spécificités précises. Retrouvez premièrement des informations utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits disponibles, surface des chambres, mais aussi le type de soin spécialisé pratiqué. Prenez ensuite connaissance du personnel évoluant dans la structure selon les soins proposés : médecins, aides-soignant(e)s, infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Chaque structure spécialisée assure un certain nombre de services et activités aux résidents. Alimentation, animations, activités et loisirs visant à favoriser la vie sociale, moyens de transport... Essentiel Autonomie répond à vos requêtes.