Clinique Saint Yves à RENNES | Ille-et-Vilaine

coordonnees

Clinique Saint Yves à RENNES | Ille-et-Vilaine
4 rue Adolphe Leray
35044 RENNES
France
Voir le numéro
02 99 26 26 00

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but non lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
103
Lits hopital jour SSR : 
20

Plan d’accès et cadre

Listes des événements

Dans quelques années, en France, le vieillissement démographique se traduira par une augmentation du nombre de personnes âgées dépendantes : même si la durée de vie moyenne des Français en situation de dépendance se stabilise, le nombre de personnes dépendantes devrait s'accentuer de de moitié plus d’ici deux décennies, atteignant 1 200 000 de personnes, d’après l’Insee.
Les aides apportées aux personnes en perte d'autonomie résultent aujourd’hui de leurs proches respectifs et de différentes prestations telles que l’allocation personnalisée d’autonomie. Elles bénéficient à la fois d’une solidarité familiale et d’une aide collective.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. En effet, l'assistance provenant de l’entourage familial est susceptible de décliner compte tenu du nombre trop faible d'aidants vis-à-vis du nombre croissant de seniors en perte d'autonomie. En outre, les frais relatifs à l'allocation personnalisée d’autonomie sont censées nettement croître, selon les modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première prestation départementale reversée aux personnes âgées de soixante ans et plus en état de dépendance et dont la situation nécessite une aide pour effectuer les actes essentiels du quotidien. Cette assistance n’est pas soumise à conditions de ressources. Toutefois, la partie restant au dépens du bénéficiaire est intimement impactée par les entrées financières de son foyer.

Autre aide notable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle permet aux foyers les plus limités financièrement (personnes en perte d’autonomie comme proches, obligés alimentaires) de financer et donc de rendre plus aisée une entrée dans un établissement pour personnes âgées. Une remarque cependant, l’ASH peut faire l'objet d'un recours sur succession (comprendre le remboursement des montants alloués à une personne après son décès).
En ce qui concerne les aides ménagères autorisées par le Conseil départemental, le budget alloué ne concorde pas entièrement au nombre de bénéficiaires (sur le plan nationale, près de 80 % des allocataires obtenant l'Aide sociale à l’hébergement touchent aussi l’allocation personnalisée d’autonomie).

De manière à bien préparer et anticiper l'entrée de l’un de vos parents proches dans une structure spécialisée, nous vous proposons, sur cette fiche établissement, toutes les informations importantes, si disponibles.
Retrouvez les informations pratiques liées aux caractéristiques de l’établissement. Découvrez également les conditions relatives à l'hébergement : nombre de lits, taille des chambres, présence d’unités de soins spécialisées, etc. Nous vous apportons enfin des précisions concernant les praticiens en place, selon les soins dispensés : psychologue, médecins, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque structure assure un certain nombre de services et prestations aux résidents. Restauration, animations, activités et loisirs visant à maintenir la vie sociale, moyens de transport... Essentiel Autonomie apporte les réponses à toutes vos interrogations.