Centre Hospitalier de Redon à REDON | Ille-et-Vilaine

coordonnees

Centre Hospitalier de Redon à REDON | Ille-et-Vilaine
8 avenue Etienne Gascon
35603 REDON
France
Voir le numéro
02 99 71 71 71

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
50
Lits hopital jour SSR : 
0

Plan d’accès et cadre

Listes des événements

Dans un avenir proche, le vieillissement démographique en France mènera à une augmentation du nombre de personnes âgées en perte d'autonomie : bien que la durée de vie moyenne de la population justifiant une perte d'autonomie se stabilise, le nombre de personnes dépendantes devrait s'accélérer de 50% d’ici à 2040, atteignant 1 200 000 de personnes, d’après l’Insee.
La prise en charge des personnes de la dépendance est caractérisée par 2 types de soutien : l’aide en provenance de la famille, mais également la cohésion collective qui se traduit par des solutions telles que l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie) par exemple.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. En effet, l'assistance découlant de l’entourage familial pourrait diminuer en raison du nombre trop faible d'aidants vis-à-vis du nombre croissant de seniors en situation de dépendance. De plus, les frais relatifs à l'allocation personnalisée d’autonomie devraient nettement changer, selon les modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première prestation départementale attribuée aux personnes âgées de 60 ans et plus en situation de perte d’autonomie et dont le statut requiert une assistance pour effectuer les actes essentiels quotidiennement. Cette assistance n’est pas assujettie à modalités de ressources. En revanche, la part restant à la charge de la personne est intimement répercuté par les entrées financières de son foyer.

Autre aide financière notable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle permet aux foyers les plus limités financièrement (personnes en situation de dépendance comme proches, obligés alimentaires) de financer et donc de rendre plus facile une entrée dans une structure spécialisée pour seniors. Une remarque cependant, l'Aide sociale à l'hébergement peut faire l'objet d'un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes allouées à une personne après son décès).
Parmi les aides ménagères reversées par le département, le nombre de personnes en perte d’autonomie bénéficiaires n’est toutefois pas le même que le nombre d'aides attribuées. Par exemple, 80 % des personnes percevant l’ASH ont accès à l’allocation personnalisée d’autonomie, de même.

Dans l'optique de bien garantir l’arrivée de l’un de vos proches au sein d'un établissement spécialisé, vous trouverez, sur cette fiche, toutes les informations essentielles, si elles sont disponibles.
Chaque établissement dispose de caractéristique dédiées. Découvrez tout d’abord des indications utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits disponibles, surface des chambres, ainsi que le type de soin spécialisé pratiqué. Prenez également connaissance du personnel évoluant dans la structure selon les soins proposés : médecins, aides-soignant(e)s, infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Quels sont les services et activités proposés en matière de maintien du lien social et de loisirs dans les différentes structures ? Essentiel Autonomie répond à vos questions à propose de la restauration proposée, les animations et activités, les loisirs proposés, les moyens de transport et la localisation de l’établissement.