Centre Bellevue - CHU Montpellier à MONTPELLIER | Hérault

coordonnees

Centre Bellevue - CHU Montpellier à MONTPELLIER | Hérault
1 place Jean Baumel
34295 MONTPELLIER
France
Voir le numéro
04 67 33 67 33

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
40
Lits hopital jour SSR : 
0

Plan d’accès et cadre

Dans une vingtaine d'années, l'évolution démographique en France se traduira par une hausse du nombre de personnes âgées dépendantes : bien que l'espérance de vie moyenne de la population en situation de dépendance s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes est censé augmenter de 50% d’ici deux décennies, passant de 800 000 à 1 200 000 de personnes, au vu des données de l’Insee.
Actuellement, les seniors en perte d'autonomie peuvent avoir confiance en la mutualisation de deux dynamiques pour permettre leur prise en charge. D’un côté, le soutien familial, et l'investissement des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par plusieurs pensions de soutien, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. Assurément, le soutien émanant de l’entourage familial pourrait décliner compte tenu du nombre insuffisant de personnel aidant vis-à-vis du nombre croissant de seniors dépendants. Par ailleurs, les frais relatifs à l'APA pourraient sérieusement croître, selon les modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante aide départementale reversée aux personnes âgées de soixante ans et plus en situation de perte d’autonomie et dont la situation implique une assistance pour accomplir les actes essentiels du quotidien. Cette aide financière n’est pas soumise à modalités de ressources. Par contre, la partie restant à la charge de la personne est directement répercuté par les revenus de son foyer.

Autre aide financière notable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle permet aux foyers les plus limités financièrement (personnes en perte d’autonomie comme proches, obligés alimentaires) de financer et donc de faciliter une entrée dans un établissement pour personnes âgées. Une remarque cependant, l'Aide sociale à l'hébergement peut entraîner un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants attribués à une personne décédée).
Dans le cadre des aides ménagères accordées par le Conseil départemental, le budget alloué ne coïncide pas systématiquement avec le nombre de bénéficiaires (en France, environ 80 % des allocataires obtenant l’ASH se voient obtenir également l’allocation personnalisée d’autonomie).

Retrouvez sur cette fiche l'ensemble des renseignements disponibles pour vous permettre de préparer de la meilleure façon votre arrivée ou celle de l’un de vos proches au sein d’un établissement spécialisé.
Voici donc les informations importantes relatives aux spécificités de l’établissement. Sont également proposées les conditions spécifiques d’hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, taille des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées... Nous vous apportons enfin des précisions à propos des professionnels de santé en place, en fonction des soins proposés : psychologue, psychomotricien, médecins, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque structure spécialisée propose plusieurs services et activités aux résidents. Alimentation, animations, activités et loisirs visant à maintenir le lien social, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie répond à vos interrogations.