Clinique mutualiste Jean Léon à LA GRANDE MOTTE | Hérault

coordonnees

Clinique mutualiste Jean Léon à LA GRANDE MOTTE | Hérault
322 allée des Jardins
34280 LA GRANDE MOTTE
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but non lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
107
Lits hopital jour SSR

Plan d’accès et cadre

Découvrez également

Découvrez également

1 200 000 personnes âgées en situation de dépendance, soit une augmentation de 400 000 en 2040. Il s’agit, d'après au rapport de l’INSEE, de l’évolution que devrait connaître la population française pendant les deux prochaines décennies, si la durée de vie moyenne en situation de dépendance se stabilise. Une augmentation perceptible du nombre de personnes en situation de dépendance liée au vieillissement de la population.
Actuellement, les personnes en situation de dépendance peuvent compter sur l’association de deux forces actives afin de renforcer leur prise en charge. D’un côté, l'assistance familiale, et l’aide des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, représentée par différentes pensions d'aide, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. Assurément, l’aide découlant des proches est susceptible de diminuer en raison du nombre insuffisant d'aidants vis-à-vis du nombre conséquent de seniors en situation de dépendance. De plus, les frais incombant à l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) pourraient fortement changer, selon les modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante prestation départementale allouée aux personnes sexagénaires et plus en situation de perte d’autonomie et dont la situation appelle à une aide pour accomplir les actes essentiels de manière quotidienne. Cette aide n’est pas soumise à conditions de ressources. Toutefois, la partie restant au dépens de la personne est fortement répercuté par les entrées financières de son foyer.

Les personnes âgées en perte d’autonomie et leur famille proche peuvent également bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont limitées. Cette aide donne la possibilité au bénéficiaire d'entrer dans une structure spécialisée pour personnes âgées. Toutefois, l’ASH est assujettie à un recours sur succession (comprendre le remboursement des sommes allouées à une personne décédée).
Parmi les aides ménagères versées par le département, le nombre de personnes dépendantes allocataires n’est cependant pas le même que le nombre de prestations débloquées. Par exemple, 80 % des personnes percevant l'Aide sociale à l’hébergement ont accès à l’APA, de même.

Afin de mieux préparer et anticiper l’arrivée de l’un de vos proches au sein d'un EHPAD ou une maison de retraite médicalisée, nous vous proposons, sur cette fiche établissement, toutes les informations importantes, si disponibles.
Voici donc les informations pratiques relatives aux caractéristiques de la structure. Découvrez également les conditions spécifiques d’hébergement : nombre de lits, superficie des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées... Nous vous apportons enfin des détails concernant les praticiens en place, selon les soins dispensés : psychologue, médecins, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque établissement assure un certain nombre de services et prestations aux locataires. Alimentation, animations, activités et loisirs visant à favoriser le lien social, moyens de transport... Essentiel Autonomie apporte les réponses à toutes vos interrogations.