Hôpital Xavier Arnozan - CHU de Bordeaux à PESSAC | Gironde

coordonnees

Hôpital Xavier Arnozan - CHU de Bordeaux à PESSAC | Gironde
Avenue du Haut Lévêque
33604 PESSAC
France
Voir le numéro
05 56 79 56 79

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
80
Lits hopital jour SSR : 
0

Plan d’accès et cadre

Dans un avenir proche, en France, l'évolution démographique conduira à une hausse du nombre de personnes âgées en situation de dépendance : même si l'espérance de vie moyenne de la population justifiant une perte d'autonomie se stabilise, le nombre de personnes dépendantes devrait se renforcer de 50% d’ici deux décennies, atteignant 1 200 000 de personnes, selon l’Insee.
Actuellement, les seniors dépendants peuvent compter sur l’association de deux forces actives pour permettre leur prise en charge. D’un côté, la solidarité de la famille, et la présence des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par diverses pensions de soutien, comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. Assurément, l’aide découlant de l’entourage familial est susceptible de diminuer à cause du nombre trop restreint d'aidants par rapport au nombre conséquent de seniors dépendants. Par ailleurs, les dépenses incombant à l'APA devraient foncièrement évoluer, selon les conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante aide financière au niveau départemental attribuée aux personnes sexagénaires et plus en état de perte d’autonomie et dont la situation appelle à une aide pour effectuer les actes essentiels de tous les jours. Cette assistance n’est pas soumise à modalités de ressources. Toutefois, la part restant au dépens de la personne est directement impactée par les revenus de son foyer.

Les personnes âgées en situation de dépendance et leur famille proche peuvent aussi bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont faibles. Cette aide financière donne la possibilité au bénéficiaire d'entrer dans un établissement spécialisé pour personnes âgées. Néanmoins, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est soumise à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants attribués à une personne décédée).
En ce qui concerne les aides ménagères autorisées par le département, le budget alloué ne coïncide pas forcément avec le nombre d’allocataires (sur le plan nationale, environ 80 % des bénéficiaires obtenant l'Aide sociale à l’hébergement se voient obtenir également l’allocation personnalisée d’autonomie).

Dans l'optique de bien garantir l’arrivée de l’un de vos proches au sein d'un établissement spécialisé, voici, sur cette fiche, toutes les informations importantes, si elles sont disponibles.
Chaque établissement dispose de spécificités propres. Retrouvez premièrement des renseignements utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits disponibles, surface des chambres, ainsi que le type de soin spécialisé proposé. Prenez également connaissance du personnel évoluant dans l'établissement selon les soins dispensés : médecins, aides-soignant(e)s, infirmières, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Quelles sont les prestations proposées en termes de maintien du lien social et de loisirs dans les différents établissements ? Essentiel Autonomie tente de répondre à toutes vos questions concernant la restauration, les animations et activités dispensées, les loisirs proposés, les moyens de locomotion et le plan d'accès à l’établissement.