Hôpital de Monségur à MONSEGUR | Gironde

coordonnees

Hôpital de Monségur à MONSEGUR | Gironde
53 rue Saint Jean
33580 MONSEGUR
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
4
Lits hopital jour SSR

Plan d’accès et cadre

Découvrez également

Découvrez également

1 200 000 personnes âgées en situation de dépendance, soit une augmentation de 400 000 en 2040. Il s’agit, selon l’INSEE, de l'augmentation que devrait connaître la France lors des deux prochaines décennies, si la durée de vie moyenne en situation de dépendance reste stable. Une augmentation perceptible du nombre de personnes dépendantes liée au vieillissement de la population.
Actuellement, les personnes âgées en situation de dépendance peuvent compter sur l'impulsion de deux dynamiques afin d'assurer leur prise en charge. D’un côté, le soutien familial, et la présence des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par différentes pensions d'aide, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. En effet, le soutien émanant de l’entourage familial est susceptible de diminuer à cause du nombre trop faible de personnel aidant vis-à-vis du nombre croissant de personnes âgées en situation de dépendance. Par ailleurs, les frais au titre de l'allocation personnalisée d’autonomie sont censées sérieusement croître, selon les conditions d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la 1ère prestation locale versée aux personnes âgées d'au moins 60 ans, diagnostiquées en perte d’autonomie et qui, avec l'appui de cette allocation, sont toujours capables de continuer à accomplir les actes quotidiens. Si l’allocation personnalisée d’autonomie n’est pas attribuée selon des ressources de la personne âgée, il reste encore à régler une partie variable déterminée en fonction des ressources perçues du foyer.

Autre allocation remarquable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle permet aux foyers les plus modestes (personnes en situation de dépendance comme famille proche, obligés alimentaires) d'avoir des ressources financières supplémentaires et donc de rendre plus aisée une entrée dans un établissement adapté pour seniors. Une remarque toutefois, l'Aide sociale à l'hébergement peut faire l'objet d'un recours sur succession (comprendre le remboursement des montants alloués à une personne décédée).
Dans le cadre des aides ménagères autorisées par le Conseil départemental, le nombre de prestations versées ne concorde pas totalement au nombre de bénéficiaires (sur le plan nationale, près de 80 % des bénéficiaires obtenant l’ASH touchent également l’allocation personnalisée d’autonomie).

Dans l'optique de bien garantir l'entrée de l’un de vos parents proches au sein d'une structure spécialisée, vous trouverez, sur cette fiche, l'ensemble des informations importantes, si elles sont disponibles.
Voici donc les informations importantes liées aux spécificités de la structure. Sont également proposées les conditions relatives à l'hébergement : nombre de lits, taille des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées... Nous vous apportons enfin des informations concernant les professionnels de santé en place, en fonction des soins dispensés : psychologue, psychomotricien, médecins, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Quelles sont les prestations proposées en matière de vie sociale et d’activités dans les différentes structures ? Essentiel Autonomie tente de répondre à toutes vos questions au sujet de la restauration, les animations et activités dispensées, les loisirs, les moyens de locomotion et la localisation de l’établissement.