Clinique Saint Jean Languedoc à TOULOUSE | Haute-Garonne

coordonnees

 Clinique Saint Jean Languedoc à TOULOUSE | Haute-Garonne
20 route de Revel
31400 TOULOUSE
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
62
Lits hopital jour SSR

Plan d’accès et cadre

Découvrez également

Découvrez également

Dans quelques années, le vieillissement démographique en France se traduira par une augmentation du nombre de personnes âgées en situation de dépendance : si la durée de vie moyenne des Français justifiant une perte d'autonomie s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes est censé se renforcer de 50% d’ici à 2040, atteignant 1 200 000 de personnes, selon l’Insee.
Les aides avancées aux personnes dépendantes proviennent aujourd’hui de leurs proches et de différentes solutions comme l’allocation personnalisée d’autonomie. Elles bénéficient d'un accompagnement familial et d’une mobilisation collective.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. En effet, l'assistance émanant des proches est susceptible de diminuer à cause du nombre trop restreint de personnel aidant par rapport au nombre croissant de seniors en situation de dépendance. De plus, les frais relatifs à l'allocation personnalisée d’autonomie devraient fortement croître, selon les conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante aide départementale reversée aux personnes sexagénaires et plus en situation de perte d’autonomie et dont la situation demande une aide pour effectuer les actes essentiels de tous les jours. Cette aide financière n’est pas assujettie à modalités de ressources. Toujours est-il, la partie restant à la charge de la personne est intimement répercuté par les entrées financières de son foyer.

Les personnes âgées en perte d’autonomie et leur famille proche peuvent aussi bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont insuffisants. Cette aide financière permet au bénéficiaire d'obtenir une place dans une structure spécialisée pour personnes âgées. Cependant, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est soumise à un recours sur succession (comprendre le remboursement des montants attribués à une personne après son décès).
Concernant les aides ménagères débloquées par le Conseil départemental, le nombre de prestations allouées n'est pas le même que le nombre de bénéficiaires : en France, près de 80 % des personnes bénéficiant de l'Aide sociale à l’hébergement touchent également l’APA.

Afin de mieux préparer et anticiper l'entrée de l’un de vos parents proches au sein d'un établissement spécialisé, voici, sur cette fiche établissement, l'ensemble des informations importantes, si elles sont disponibles.
Voici donc les informations pratiques liées aux spécificités de l’établissement. Sont aussi proposées les conditions relatives à l'hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, superficie des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées, etc. Obtenez aussi des précisions à propos des professionnels de santé en place, en fonction des soins dispensés : psychologue, psychomotricien, médecins, kinésithérapeute, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque structure spécialisée propose quelques services et activités aux résidents. Alimentation, animations, activités et loisirs visant à entretenir la vie sociale, moyens de transport... Essentiel Autonomie apporte les réponses à toutes vos questions.