Centre de Rééducation du Mirail à TOULOUSE | Haute-Garonne

coordonnees

Centre de Rééducation du Mirail à TOULOUSE | Haute-Garonne
3 rue du Doyen Lefebvre
31300 TOULOUSE
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but non lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR
Lits hopital jour SSR : 
30

Plan d’accès et cadre

Découvrez également

Découvrez également

De 800 000 personnes âgées dépendantes aujourd’hui à 1 200 000 en 2040. Il s’agit, d'après aux études de l’INSEE, de l’évolution que devrait connaître la France pendant les vingt prochaines années, si la durée de vie moyenne en situation de dépendance reste stable. Une croissance perceptible du nombre de personnes en situation de dépendance liée au vieillissement de la population.
La prise en charge des personnes dépendantes se matérialise par 2 éléments : l’aide venant des parents ou enfants, mais également l'entraide collective qui prend la forme de solutions comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. En effet, l'assistance provenant des proches pourrait décliner compte tenu du nombre trop restreint de personnel aidant vis-à-vis du nombre croissant de seniors dépendants. En outre, les dépenses au titre de l'APA devraient foncièrement croître, en fonction des conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la principale aide au niveau départemental attribuée aux personnes âgées de 60 ans et plus en situation de dépendance et dont la situation requiert une aide pour réaliser les actes essentiels de tous les jours. Cette aide n’est pas assujettie à conditions de ressources. Par contre, la partie demeurant à la charge du bénéficiaire est directement influencée par les ressources de son foyer.

Autre allocation remarquable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle permet aux foyers les plus limités financièrement (personnes dépendantes comme proches, obligés alimentaires) d'avoir des ressources financières supplémentaires et donc de faciliter une entrée dans une structure adaptée pour seniors. Une remarque cependant, l'Aide sociale à l'hébergement peut faire l'objet d'un recours sur succession (comprendre le remboursement des montants attribués à une personne décédée).
Parmi les aides ménagères versées par le Conseil départemental, le nombre de personnes dépendantes bénéficiaires n’est cependant pas le même que le nombre de prestations reversées. Par exemple, 80 % des personnes percevant l'Aide sociale à l’hébergement ont recours à l’allocation personnalisée d’autonomie, également.

Accédez à sur cette fiche établissement tous les renseignements disponibles pour vous permettre d'aborder de la meilleure manière votre entrée ou celle de l’un de vos proches au sein d’un établissement spécialisé.
Voici donc les informations pratiques liées aux spécificités de l’établissement. Sont aussi proposées les conditions spécifiques d’hébergement : nombre de lits, taille des chambres, présence d’unités de soins spécialisées... Nous vous apportons enfin des détails à propos du personnel en place, selon les soins proposés : psychologue, médecins, kinésithérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque établissement spécialisé assure quelques services et activités aux résidents. Alimentation, animations, activités et loisirs visant à entretenir la vie sociale, moyens de transport... Essentiel Autonomie répond à vos interrogations.